Retour aux résultats Version imprimable

Rivière aux Écorces

Origine et signification Prenant sa source à quelque 820 m d'altitude, dans le lac de la Hauteur des Terres, la rivière aux Écorces traverse le lac du même nom. À 7 km au sud du lac Kénogami, elle se jette dans la rivière Pikauba, après un parcours orienté généralement vers le nord d'une centaine de kilomètres, presque entièrement compris dans la réserve faunique des Laurentides. Au sud du lac aux Écorces, la rivière reçoit les eaux de tributaires qui portent les noms de Rivière aux Écorces Nord-Est et Rivière aux Écorces du Milieu. Sur la carte d'Eugène Taché (1880), la rivière aux Écorces n'était qu'un segment d'environ 15 km de longueur, au sud du lac Kénogami, confluant alors avec la rivière Chicoutimi, le reste du cours d'eau vers le sud, étant désigné «R. Upicauba». Toutefois, en 1886, l'arpenteur J. Maltais apportait une précision et attribuait au cours d'eau une longueur de 80 km. Dans les années 1950, le toponyme Rivière aux Écorces était finalement retenu seul pour la rivière, alors qu'au début du siècle, et même jusqu'en 1942, l'identification, encore ambiguë, était Rivière aux Écorces ou Upikaubau.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Écorces

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière aux

Type d'entité Rivière

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Fjord-du-Saguenay

Municipalité Lac-Ministuk (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 94928

Latitude nord     Longitude ouest 48° 16' 58" 71° 29' 02"

Coordonnées décimales -71.48389      48.28278

Carte topographique 1/50 000 22D/06

Carte topographique 1/20 000 22D/06-0101

Ancien nom

  • Rivière Upikoba

    Autre nom de la rivière aux Écorces (nom officiel), longtemps utilisé concurremment avec celui-ci. Sur la carte d'Eugène Taché de 1880, on retrouve ce nom sous la graphie « R. Upicauba ». La même année, Arthur Buies emploie la forme « Upikoba » dans Le Saguenay et la vallée du lac St-Jean. C'est dans les années 1950 seulement que le nom Rivière aux Écorces le supplante, la Commission de géographie ayant accepté cette dernière dénomination le 3 décembre 1947. On l'a déjà appelée aussi Rivière aux Écores, une écore se définissant comme la rive escarpée d'une rivière. Voir le nom Rivière aux Écorces.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012