Retour aux résultats Version imprimable

Cap Diamant

Origine et signification La ville haute de Québec s'est construite, au XVIIe siècle, sur un promontoire de 100 m de hauteur. Son extrémité orientale porte le nom Cap Diamant. On trouve sur cette hauteur le Château Frontenac et la Citadelle de Québec. Ce cap constitue le prolongement des plaines d'Abraham où a eu lieu la célèbre bataille franco-anglaise de 1759. En 1541, Jacques Cartier signale que sur « cette haute falaise [à Charlesbourg-Royal, aujourd'hui Cap-Rouge], nous trouvâmes une bonne quantité de pierres que nous estimons être des diamants. » Dans sa Relation, Roberval (1542) signale simplement que Cartier « après avoir rendu ses devoirs à notre général, il lui dit qu'il avait apporté certains diamants et quantité de mine d'or qu'il avait trouvés au pays. » Champlain écrit en 1603 : « Il y a, le long de la coste dudict Quebec, des diamants dans des rochers d'ardoyse ». Ce nom paraît au XVIIe siècle, bien à sa place, à la fois sous les formes singulière et plurielle. Bourdon (1660) : Cap au Diaman; Jolliet (1685) : Cap aux diamans; Villeneuve (1686) : Cap aux Diamants; acte de concession (1697) : Cap au Diamant. La forme Cap Diamant se rencontre au XVIIIe siècle. Par exemple, dans Voyage au Canada... fait depuis l'an 1751 à 1761, J. C. Bonnefons écrit indifféremment Cap du Diamant et Cap Diamant. Mais c'est surtout après la Conquête que Cap Diamant devient d'un usage plus fréquent. Le recensement de la ville de Québec de 1805 mentionne la « Rue Du Cap Diamant ». De même Joseph Bouchette signale, en 1815, que « l'extrémité de cette pointe de terre s'appelle le Cap Diamant ». La Commission de géographie a examiné cette dernière dénomination, en 1924, sans prendre de décision. Toutefois, la question de ce toponyme a fait l'objet d'une nouvelle discussion, en 1964, et là, elle l'a maintenu dans sa forme actuelle. Sur sa carte de Québec et ses environs de 1613, Champlain donne à ce cap le nom Mont du Gas en l'honneur de Pierre Dugua de Mons, lieutenant général qui avait obtenu de Henri IV le monopole de la traite des fourrures en Nouvelle-France. On appelait diamants, à l'époque, des pierres dures, capables de marquer des pierres plus tendres. Le passage du terme diamant de la partie occidentale, plusieurs kilomètres plus à l'ouest, à la partie orientale de la colline de Québec pose encore une question non résolue. André Thevet, en 1575, prétend que c'est l'erreur de Jacques Cartier qui a donné naissance au proverbe Voilà un diamant de Canada, et qui devint plus tard Faux comme un diamant du Canada.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Diamant

Générique (avec ou sans particules de liaison) Cap

Type d'entité Cap

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Québec (Ville)

Code géographique de la municipalité 23027

Latitude nord     Longitude ouest 46° 48' 33" 71° 12' 07"

Coordonnées décimales -71.20194      46.80917

Carte topographique 1/50 000 21L/14

Carte topographique 1/20 000 21L/14-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012