Retour aux résultats Version imprimable

Lac Deschênes

Origine et signification Grand élargissement de la rivière des Outaouais, le lac Deschênes s'étire sur environ 30 km, en amont de la chute des Chaudières. Plusieurs municipalités, tant québécoises qu'ontariennes, sont établies sur ses berges. Dès 1686, Pierre de Troyes, dit le chevalier de Troyes avait noté la qualité des chênes de la région. En 1688, Franquelin désigne ce plan d'eau sous la forme « Baye de la Tissaouanne ». En 1815, Joseph Bouchette parle du lac de la Chaudière (ou Kettle Lake), alors que Stanislas Drapeau (1863) traitera du lac des Chênes. En 1914, le Dictionnaire des rivières et lacs de la province de Québec divise l'ensemble en deux lacs séparés par les rapides Deschênes. Le portage des Chênes, signalé par le chevalier de Troyes, permettait de contourner les rapides Deschênes et il donnera son nom à l'ensemble du plan d'eau. Un petit village, formé autour d'une ferme et d'une scierie, entre 1830 et 1870, y prendra le nom « Deschênes-Rapids ». Une municipalité, érigée en 1920, a adopté l'appellation du bureau de poste ouvert en 1894 sous le nom « Deschênes-Mills », qui deviendra Deschênes en 1949. Plusieurs parties des rives du lac ont été aménagées à des fins de villégiature dès la fin du XIXe siècle, en particulier un secteur en amont du village. Atteignant une largeur de plus de 3 km, le lac Deschênes offrait un potentiel intéressant pour la navigation de plaisance, la baignade et diverses activités nautiques. À cette époque, on y faisait également d'importantes prises de pêche à la ligne (4 500 kg en 1891). Deschênes a été englobé dans la ville de Lucerne en 1975, qui est devenue Aylmer l'année suivante; cette dernière subsiste comme secteur de la ville de Gatineau. Le nom du lac présente le cas intéressant d'une désignation inspirée par la végétation, mais les caprices de l'écriture et l'usage l'ont transformée en une appellation à saveur patronymique.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
LITALIEN, Raymonde et autres, La mesure d'un continent, Québec, Septentrion, 2007, p. 106.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Deschênes

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Outaouais

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Gatineau (Ville)

Code géographique de la municipalité 81017

Latitude nord     Longitude ouest 45° 22' 27" 75° 50' 18"

Coordonnées décimales -75.83833      45.37416

Carte topographique 1/50 000 31G/05

Carte topographique 1/20 000 31G/05-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : janvier 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012