Retour aux résultats Version imprimable

Passes Dangereuses

Origine et signification Le toponyme Passes Dangereuses désigne des rapides d'une quinzaine de kilomètres descendant entre deux montagnes escarpées et perturbant le cours de la rivière Péribonka, à la décharge du lac du même nom. Ces ruptures de pente sont localisées à environ 160 km au nord de Chicoutimi et sont rattachées au territoire non organisé de Chute-des-Passes. Le père jésuite Pierre-Michel Laure inscrit sur sa carte de 1731 « Le méchant portage » pour identifier cette portion de la rivière. L'année suivante ce missionnaire utilise l'appellation amérindienne Katchiskataouakigs, dénomination reprise par Bellin sur une carte de 1744 pour identifier ce lieu. Une carte de Jonathan Carver (1776) indique Falls and Rift pour caractériser cet endroit. Il faut attendre la fin du XIXe siècle cependant pour que la forme actuelle fasse son apparition sur les plans d'arpentage (Dumais, 1889). En 1941, la compagnie Alcan érigeait à la tête des rapides le barrage de Chute-des-Passes. Un hameau établi à proximité de l'ouvrage hydraulique a hérité de ce nom. Pour plus d'information, voir Chute-des-Passes (hameau).

Source :
COMMISSION DE TOPONYMIE. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, Québec, Les Publications du Québec, 2006, 925 p.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Dangereuses

Générique (avec ou sans particules de liaison) Passes

Type d'entité Rapides

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Maria-Chapdelaine

Municipalité Passes-Dangereuses (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 92902

Latitude nord     Longitude ouest 49° 52' 00" 71° 12' 30"

Coordonnées décimales -71.20834      49.86666

Carte topographique 1/50 000 22E/14

Carte topographique 1/20 000 22E/14-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : septembre 2017

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012