Retour aux résultats Version imprimable

Fjord du Saguenay

Origine et signification La vallée dans laquelle coule la rivière Saguenay possède les caractéristiques d'un fjord, de Saint-Fulgence à Tadoussac. D'une centaine de kilomètres de longueur et d'une largeur variant de 1 à 3,5 km, le fjord occupe une profonde entaille dans les Laurentides, bordée par des falaises escarpées d'une hauteur moyenne de 150 m et, à certains endroits, de plus de 400 m, comme aux caps Trinité (411 m) et Éternité (457 m). Transversalement, le fjord du Saguenay est une vallée glaciaire typique en forme d'auge, envahie par les eaux marines après la fonte des derniers glaciers.
Son profil longitudinal, non moins remarquable, se distingue par son surcreusement – ombilic – à l'amont, de Sainte-Rose-du-Nord à l'anse Saint-Jean, atteignant 280 m de profondeur, soit environ 170 m de plus que le lit du Saint-Laurent de chaque côté de l'île Rouge. Il se distingue également par un seuil rocheux – verrou – situé à 4 km à l'extérieur de l'embouchure, non érodé par les glaciers et précédé par une fosse de 230 m un peu en amont de Tadoussac et d'une autre fosse moins profonde, atteignant 160 m vis-à-vis de Sacré-Cœur. Les eaux froides et salées du Saint-Laurent qui pénètrent en deçà du verrou pour aller se déposer dans les profondeurs du fjord, sous la couche de surface plus chaude et moins salée, procurent au fjord son caractère arctique permanent et sa haute teneur en oxygène constamment renouvelée. L'apport de cette eau froide et salée favorise la présence d'une faune aquatique rare d'affinité nordique, relique peut-être, d'une aire d'occupation autrefois plus vaste. Pour mettre à profit le caractère exceptionnel des rives du fjord et des eaux, fut créé, en 1983, le parc de conservation du Saguenay. Le mot fjord, emprunté au norvégien depuis 1829, a une compréhension plus restreinte à l'extérieur de la Norvège. Dans ce pays, il désigne non seulement les vallées glaciaires envahies par la mer, mais également tout petit bras de mer. En 1885, l'abbé Joseph-Clovis-Kemner Laflamme, professeur de géologie à Québec, comparait le fjord du Saguenay à ceux de la Norvège et de la Colombie-Britannique et possédait une notion approximative du profil longitudinal du fjord, sauf qu'il ne pouvait identifier ce segment de la rivière comme une enclave biogéographique arctique au sein du Québec méridional, les études océanographiques n'ayant commencé que dans les années 1930. Quant à C. H. Farnham, en 1887, il était près de la vérité en attribuant au fjord une profondeur, en général, de 182 à 274 m. Le toponyme est officiel depuis 1986. Voir : Saguenay, Rivière

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1986-09-12

Spécifique Saguenay

Générique (avec ou sans particules de liaison) Fjord du

Type d'entité Fjord

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) La Haute-Côte-Nord

Municipalité Tadoussac (Municipalité de village)

Code géographique de la municipalité 95005

Latitude nord     Longitude ouest 48° 07' 54" 69° 43' 36"

Coordonnées décimales -69.72667      48.13166

Carte topographique 1/50 000 22C/04

Carte topographique 1/20 000 22C/04-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012