Retour aux résultats Version imprimable

Acton Vale

Origine et signification La nouvelle ville d'Acton Vale a été créée le 26 janvier 2000. Elle est issue du regroupement de la ville d'Acton Vale et de la municipalité de la paroisse de Saint-André-d'Acton. Située à 30 km à l'est de Saint-Hyacinthe et dans le canton d'Acton, dont elle tire en partie sa dénomination, l'ancienne ville d'Acton Vale, constituée en 1861, mais ouverte à partir de 1850 grâce à l'arrivée du chemin de fer, se caractérise par l'importance des manufactures de confection de tapis qu'on y retrouve. Le canton d'Acton, proclamé en 1806, a reçu cette dénomination en rappel d'une ville de l'ancien comté du Middlesex, aujourd'hui englobée dans l'agglomération londonienne, et qui fut longtemps célèbre comme centre du puritanisme. Le nom est d'ailleurs abondamment utilisé dans la toponymie des pays de langue anglaise. L'élément anglais Vale, au sens de val, vallon, vallée, provient du latin vallis, vallée. La devise de la ville, Actione Vale, prends de la valeur par l'action; fixe un idéal, reprend d'ailleurs astucieusement ce nom tout en invitant les Valois au dépassement de soi. Entre 1860 et 1875, la fameuse mine de cuivre d'Acton a connu une grande renommée du fait qu'elle était la plus importante au monde à receler ce minerai. Toutefois, le gisement s'est rapidement épuisé et le phénomène a aussitôt sombré dans l'oubli. En raison de sa situation géographique, Acton Vale a été surnommée la Porte de l'Estrie. À l'origine de l'ancienne municipalité de la paroisse de Saint-André-d'Acton qui se trouvait au nord de Roxton et à l'est de Saint-Éphrem-d'Upton en Montérégie, il y avait la municipalité du township d'Acton. Celle-ci voit son territoire scindé en 1864 pour donner naissance à Saint-Théodore-d'Acton et à Saint-André-d'Acton. Cette dernière municipalité de paroisse était notamment traversée par les rivières Noire et le Renne. Sa dénomination est tirée de celle de la paroisse dont l'érection canonique remonte à 1861. En adoptant cette appellation, les premiers concessionnaires du territoire, des Écossais, ont voulu rendre hommage à leur patron national. Saint André, frère cadet de Simon Pierre, apôtre des Scythes ou des Grecs, aurait été crucifié à Patras, en Achaïe, sur une croix en forme de X, qui sert à identifier un élément de construction contribuant à la solidification des charpentes, la croix de Saint-André. Disciple de saint Jean-Baptiste, il a évangélisé le sud de la Russie et les pays balkaniques. La plupart des sources qui le concernent sont apocryphes. Sa fête liturgique est célébrée le 30 novembre. Pour ce qui est du constituant Acton, il est tiré du nom du canton.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 2000-03-29

Spécifique Acton Vale

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Acton

Municipalité Acton Vale (Ville)

Code géographique de la municipalité 48028

Latitude nord     Longitude ouest 45° 39' 00" 72° 34' 00"

Coordonnées décimales -72.56667      45.65

Carte topographique 1/50 000 31H/10

Carte topographique 1/20 000 31H/10-0102

Anciens noms

  • Saint-André-d'Acton  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que cette municipalité n'existe plus depuis le 26 janvier 2000. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Saint-André-d'Acton et la ville d'Acton Vale se regroupaient pour constituer la nouvelle ville d'Acton Vale. Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire l'ancienne municipalité de la paroisse de Saint-André-d'Acton. À l'origine, on retrouvait au nord de Roxton et à l'est de Saint-Éphrem-d'Upton en Montérégie, la municipalité du township d'Acton. Celle-ci voit son territoire scindé en 1864 pour donner naissance à Saint-Théodore-d'Acton et à Saint-André-d'Acton. Cette dernière municipalité de paroisse est notamment traversée par les rivières Noire et le Renne. Sa dénomination est tirée de celle de la paroisse dont l'érection canonique remonte au 8 janvier 1859. En adoptant cette appellation, les premiers concessionnaires du territoire, des Écossais, ont voulu rendre hommage à leur patron national. Saint André, frère cadet de Simon Pierre, apôtre des Scythes ou des Grecs, aurait été crucifié à Patras, en Achaïe, sur une croix en forme de X, qui sert à identifier un élément de construction contribuant à la solidification des charpentes, la croix de Saint-André. Disciple de saint Jean-Baptiste, il a évangélisé le sud de la Russie et les pays balkaniques. La plupart des sources qui le concernent sont apocryphes. Sa fête liturgique est célébrée le 30 novembre. Pour ce qui est du constituant Acton, tiré du nom du canton proclamé en 1806 et dans lequel la municipalité est située, il évoque une ville de l'ancien comté du Middlesex en Angleterre, au nord-ouest de Londres. Cet élément a été retenu pour identifier collectivement les citoyens, les Actonois. Le peuplement des lieux a débuté vers 1840 et a été quelque peu stimulé par l'exploitation de gisements de cuivre.

  • Saint-André-d'Acton-Vale  (Ville)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012