Retour aux résultats Version imprimable

Réserve faunique La Vérendrye

Origine et signification Cette réserve fut établie en 1939 sous le nom Réserve de la Route-Mont-Laurier–Senneterre. C'est en effet cette année-là qu'on s'attendait à compléter les travaux routiers permettant de relier Mont-Laurier à l'Abitibi. En rendant ainsi accessible à des milliers de chasseurs et de pêcheurs un territoire d'une richesse faunique exceptionnelle, il devenait par le fait même important de le protéger. En 1950, le gouvernement transforme cette réserve de chasse et de pêche en parc et profite du 200anniversaire du décès (1749) de l'explorateur Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye pour lui attribuer son nom. Doté du statut de réserve faunique depuis 1979, ce territoire d'une superficie de 13615 km² est toujours un lieu de rendez-vous privilégié pour les amateurs de plein air. On y retrouve plus de 4000 lacs et rivières et deux immenses réservoirs : Cabonga et Dozois. En plus de la chasse et de la pêche, la réserve offre la possibilité de pratiquer le camping sur des sites aménagés ou rustiques ou encore le canot-camping sur plus de 2000 km de circuits. Deux localités amérindiennes, celles de Kitcisakik et de Lac-Rapide se trouvent à l'intérieur des limites de la réserve faunique.

Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye (Trois-Rivières, 1685 – Montréal, 1749) a été officier militaire, agriculteur, commerçant de fourrure et explorateur.  Sa famille originaire de la région d’Angers, en France, était de riches propriétaires terriens : Varennes et La Vérendrye étaient les noms de deux de leurs domaines.  Pierre était le fils de René Gaultier de Varenne,  gouverneur de Trois-Rivières en 1668.

L’histoire retiendra le nom de La Vérendrye principalement en raison du rôle important qu’il a joué comme explorateur de l’Ouest canadien. Il fut chargé par le gouverneur de la Nouvelle-France, Charles de Beauharnois, de découvrir la mer de l'Ouest. Ses expéditions, débutées en 1731, permettront à Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye, ainsi qu’à ses fils, d'accroître le territoire de la Nouvelle-France. Il établira plusieurs forts français en territoire amérindien et augmentera le commerce des fourrures, permettant ainsi à la France d’opposer une meilleure concurrence aux Anglais déjà établis à la baie d'Hudson. Les régions qui deviendront plus tard le Manitoba et la Saskatchewan font partie de celles que La Vérendrye explorera en utilisant les voies de communications de l’époque : chemins de terre, sentiers, lacs et rivières; ses fils atteindront les Rocheuses dans le Wyoming actuel. La Vérendrye mettre un terme à son périple expéditionnaire en 1743.

Peu de temps avant sa mort, Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye est fait Chevalier de Saint-Louis, un honneur militaire des plus importants qui est venu récompenser ses services rendus au Royaume de France.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1985-05-28

Spécifique La Vérendrye

Générique (avec ou sans particules de liaison) Réserve faunique

Type d'entité Réserve faunique

Région administrative Outaouais

Municipalité régionale de comté (MRC) La Vallée-de-la-Gatineau

Municipalité Lac-Pythonga (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 83902

Latitude nord     Longitude ouest 47° 20' 00" 77° 00' 00"

Coordonnées décimales -77      47.33333

Carte topographique 1/50 000 31N/06

Carte topographique 1/20 000 31N/06-0101

Ancien nom

  • Parc de La Vérendrye  (Parc de conservation)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012