Retour aux résultats Version imprimable

Clarke City

Origine et signification Le secteur de Clarke City, situé dans la partie ouest de la ville de Sept-Îles, s'est implanté sur les rives sablonneuses de la rivière Sainte-Marguerite, à 7 km en amont de sa confluence avec le fleuve Saint-Laurent.

À la fin du XIXsiècle, l'endroit ne compte que quelques familles de pêcheurs et de chasseurs. Les frères Clarke, soit George, James, John et William, de New York et de Toronto, y débarquent pour leur expédition de pêche puis, au début du XXsiècle, ils y viennent à la recherche de bois, dans la perspective de produire le papier nécessaire à l'impression du Century Dictionary et de l'Encyclopaedia Britannica dont ils sont les éditeurs. La matière première est abondante, l'exploitation forestière fort prometteuse. De 1903 à 1908, ils construisent un moulin à papier puis, en 1908, la centrale hydroélectrique est inaugurée. Celle-ci approvisionne le moulin en énergie de même que le nouveau village de Clarke City, nommé ainsi en l'honneur de ses fondateurs. La même année, s'ouvrent les registres de la paroisse Saint-Cœur-de-Marie et la population s'élève à environ 400 personnes. Les frères Clarke établissent une première liaison de chemin de fer sur la Côte-Nord entre Clarke City et la pointe Noire, dans la baie des Sept Îles. En 1921, la seconde génération de Clarke, avec Desmond (1892-1976), le fils de William, crée une importante compagnie de navigation, toujours existante, dont les navires équipés de chambres froides fréquentent plusieurs ports de la côte. L'utilisation de ces bâtiments à des fins de cabotage entraîne l'établissement d'entrepôts frigorifiques dans les centres de pêche et insuffle un nouveau dynamisme à cette industrie locale. Au cours de l'année 1967, le dernier propriétaire de l'entreprise, la compagnie Gulf and Paper, met un terme à ses activités forestières et, en 1968, le barrage est vendu à la compagnie minière I.O.C. (Iron Ore Company).

Clarke City, que les Innus appellent Misseku Kapitâkan, « portage de la savane », « portage marécageux », est annexé à Sept-Îles en 1970. Ces dernières années, il a été constaté que le toponyme Clarke tend à supplanter Clarke City.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1983-12-01

Spécifique Clarke City

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Secteur

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Sept-Rivières

Municipalité Sept-Îles (Ville)

Code géographique de la municipalité 97007

Latitude nord     Longitude ouest 50° 11' 30" 66° 38' 00"

Coordonnées décimales -66.63333      50.19167

Carte topographique 1/50 000 22J/02

Carte topographique 1/20 000 22J/02-0202

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012