Retour aux résultats Version imprimable

Matawinie
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification Municipalité régionale de comté de 10 736 km² occupant les trois quarts de la région administrative de Lanaudière. Le nom Matawinie provient de la rivière Matawin. Dans les années 1860, la région ouverte à la colonisation fut appelée Mantawa ou Mantavaisie par l'abbé Théophile-Stanislas Provost. En 1908, on retrouve Mattavinie, d'après la graphie de la rivière Mattawin qui comprenait deux t à l'époque, dans un rapport du ministre de la Colonisation, des Mines et des Pêcheries. Le nom ne fut relancé que beaucoup plus tard, en 1980, par le spectacle intitulé Le rêve matawinien de Christian Morissonneau et Jean-Claude Mirandette. Les maires de la région l'adoptèrent alors pour identifier la MRC. À l'exception de sa partie sud comprise dans les Laurentides méridionales entre Saint-Zénon et Rawdon environ, la très grande majorité du territoire de la MRC appartient aux Laurentides boréales. Les paysages comptent de vastes nappes d'eau comme le réservoir Taureau et le lac Kempt. Les rivières L'Assomption et Ouareau y prennent leur source. Quant à la Matawin, tributaire du Saint-Maurice, elle traverse Saint-Michel-des-Saints avant de rejoindre le réservoir Taureau auquel elle sert aussi d'exutoire. De nombreux territoires voués à l'exploitation, à la mise en valeur et à la conservation de la faune s'y retrouvent, en totalité ou en partie, comme les zecs des Nymphes, Lavigne, Collin et Boullé et les réserves fauniques Mastigouche et Rouge-Matawin. Établi en janvier 1982, le territoire de la MRC a été constitué à même des parties des anciennes municipalités des comtés de Berthier, de Joliette, de Montcalm, de Maskinongé et de Saint-Maurice. La municipalité régionale de comté se compose de quinze municipalités dont Rawdon, la plus populeuse, et de douze territoires non organisés couvrant plus de 70 % de sa superficie. La population de la MRC, rurale mais non agricole dans sa grande majorité, parle surtout français et compte en son sein une minorité anglophone significative ainsi qu'une communauté attikamek établie dans la réserve indienne de Manouane. L'économie régionale repose sur l'agriculture, la petite industrie (bois de sciage, produits en bois, en plastique, industrie agro-alimentaire, etc.) et sur les services de support aux loisirs de plein air, de chasse et de pêche.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1985-03-07

Spécifique Matawinie

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité régionale de comté

Région administrative Lanaudière

Municipalité régionale de comté (MRC) Matawinie

Municipalité Saint-Côme (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 62065

Longitude ouest     Latitude nord 73° 47' 00" 46° 16' 00"

Coordonnées décimales -73.78333, 46.26667

Carte topographique 1/50 000 31I/05

Carte topographique 1/20 000 31I/05-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012