Retour aux résultats Version imprimable

N’est plus le nom officiel de ce lieu. Celui-ci s’appelle maintenant Mirabel  - Nom officiel

Origine et signification Municipalité régionale de comté de 489 km² située dans la région administrative des Laurentides, entre les MRC d'Argenteuil, de La Rivière-du-Nord, des Moulins, de Thérèse-De Blainville et de Deux-Montagnes. Son territoire, qui correspond exactement à celui de la ville de Mirabel, appartient aux basses-terres du Saint-Laurent. Bien que la ville de Mirabel ait constitué en théorie, depuis le 1er janvier 1985, une municipalité régionale de comté, en vertu de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme, ce ne fut qu'à la suite d'une proclamation par le gouvernement, après l'adoption d'un décret, le 29 mai 1985, que la Ville put jouir des pouvoirs dont dispose une MRC. La population mirabelloise est très majoritairement rurale et parle essentiellement le français. L'économie locale repose sur l'agriculture, sur l'industrie de transformation et, surtout, sur la présence de l'aéroport international de Mirabel.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date de désofficialisation 2002-04-12

Spécifique Mirabel

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité régionale de comté

Région administrative Laurentides

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Mirabel (Ville)

Code géographique de la municipalité 74005

Ancien nom

  • Mirabel  (Municipalité régionale de comté)

    Municipalité régionale de comté de 489 km² située dans la région administrative des Laurentides, entre les MRC d'Argenteuil, de La Rivière-du-Nord, des Moulins, de Thérèse-De Blainville et de Deux-Montagnes. Son territoire, qui correspond exactement à celui de la ville de Mirabel, appartient aux basses-terres du Saint-Laurent. Bien que la ville de Mirabel ait constitué en théorie, depuis le 1er janvier 1985, une municipalité régionale de comté, en vertu de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme, ce ne fut qu'à la suite d'une proclamation par le gouvernement, après l'adoption d'un décret, le 29 mai 1985, que la Ville put jouir des pouvoirs dont dispose une MRC. La population mirabelloise est très majoritairement rurale et parle essentiellement le français. L'économie locale repose sur l'agriculture, sur l'industrie de transformation et, surtout, sur la présence de l'aéroport international de Mirabel.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012