Retour aux résultats Version imprimable

Robert-Cliche

Origine et signification Municipalité régionale de comté beauceronne de 819 km², située dans la région administrative de la Chaudière-Appalaches et traversée par le cours moyen de la Chaudière et sa vallée, entre les MRC de Beauce-Sartigan, en amont, et de La Nouvelle-Beauce, en aval. Au-delà de la vallée, un plateau dominé par des collines alignées du sud-ouest au nord-est formant le chaînon de la Beauce recouvre son territoire. Établie en janvier 1982, la MRC se compose de quatorze municipalités dont Beauceville est la plus populeuse. Cette MRC beauceronne constitue un pays francophone, mi-urbain, mi-rural, orienté vers l'industrie de transformation, notamment celle du bois de construction et d'articles de bois, ainsi que celle d'articles de vêtements et d'autres produits en tissu. L'agriculture occupe encore une part significative de la population active. Cette municipalité régionale de comté a succédé à l'ancienne municipalité du comté de Beauce dont elle n'a repris qu'une partie du territoire.

Le nom de la MRC se veut un hommage à la mémoire de Robert Cliche. L'autoroute qui commence à l'échangeur situé sur la rive sud du Saint-Laurent, non loin du pont Pierre-Laporte, et qui dessert une partie de la Beauce porte son nom également.

Robert Cliche (1921-1978), né à Saint-Joseph-de-Beauce, a pratiqué le droit en tant qu'avocat et juge en chef adjoint. Après des études à l'Université Laval, et son admission au Barreau en 1944, il entame sa carrière de juriste avant de se lancer en politique fédérale sous la bannière du Nouveau Parti Démocratique; candidat défait lors des élections de 1965 et 1968, Robert Cliche retourne à la pratique du droit. Il est nommé juge en chef adjoint de la cour Provinciale du Québec en 1972 et deux années plus tard, nommé président de la Commission d'enquête sur l'exercice de la liberté syndicale dans l'industrie de la construction. Notons que Brian Mulroney et Guy Chevrette assisteront Robert Cliche lors de cette Commission d'enquête qui remettra son rapport en 1975. Enfin, mentionnons que Robert Cliche était le conjoint de Madeleine Ferron (1922-2010), notamment auteure, avec qui il a coécrit un essai ethnographique intitulé Quand le peuple fait la loi (1972) et Les Beaucerons, ces insoumis (1974).

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1985-03-07

Spécifique Robert-Cliche

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité régionale de comté

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Robert-Cliche

Municipalité Beauceville (Ville)

Code géographique de la municipalité 27028

Latitude nord     Longitude ouest 46° 12' 00" 70° 49' 00"

Coordonnées décimales -70.81667      46.2

Carte topographique 1/50 000 21L/02

Carte topographique 1/20 000 21L/02-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mai 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012