Retour aux résultats Version imprimable

Montmagny

Origine et signification Centre industriel et commercial de la Côte-du-Sud parmi les plus importants, la ville de Montmagny est située à quelque 80 km de Québec, à l'est de Berthier-sur-Mer, sur la rive sud du Saint-Laurent.

Construits originalement aux abords du fleuve Saint-Laurent, dans le secteur de l’embouchure de la rivière à Lacaille, les lieux recevaient les premiers Magnymontois dès 1671, année de la fondation de la mission de Saint-Thomas-de-la-Pointe-à-Lacaille. Avec le temps, les rives de la rivière des Vases – nom officiel Rivière du Vieux Moulin – de même que les environs de l’embouchure de la rivière du Sud, accueillent des censitaires. La municipalité du village de Montmagny, érigée en 1845 et devenue ville en 1883, fusionne avec Saint-Thomas-de-la-Pointe-à-la-Caille (1845) en 1966 pour former l'actuelle municipalité. Cette dernière appellation, attribuée sous les formes abrégées de Saint-Thomas ou Saint-Thomas-en-Bas au bureau de poste entre 1817 et 1858, honorait, d'une part, le deuxième desservant de la paroisse, l'abbé Thomas-Joseph Morel (1636-1687), et, d'autre part, Adrien d'Abancourt, dit Lacaille, grand-père de Louis Jolliet, qui se noie en 1640 près de l'embouchure de la rivière à Lacaille.

Quant à Montmagny, ce nom célèbre le souvenir de Charles Huault de Montmagny (1601-1657), premier gouverneur de la Nouvelle-France (1636-1648), à qui la seigneurie de la Rivière-du-Sud est concédée en 1646. C'est à lui que l'on doit la coutume d'allumer des feux de joie à l'occasion de la Saint-Jean-Baptiste. La présence de milliers d'oies blanches qui fréquentent chaque année, à l'automne, les battures de Montmagny et qui donnent lieu au Festival de l'oie blanche ainsi que le rôle économique important que joue la ville sur le plan régional ont donné naissance aux surnoms de Capitale de l'oie blanche et de Capitale de la Côte-du-Sud. Montmagny constitue un centre agricole, commercial et industriel, notamment dans le domaine de l'alimentation, du textile, de la mécanique et de l'électricité.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.
HÉBERT, Yves. Montmagny... une histoire, Les éditions Continuité, 1996, p. 41.



Date d'officialisation 1986-01-09

Spécifique Montmagny

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Montmagny

Municipalité Montmagny (Ville)

Code géographique de la municipalité 18050

Latitude nord     Longitude ouest 46° 59' 00" 70° 33' 00"

Coordonnées décimales -70.55      46.98333

Carte topographique 1/50 000 21L/15

Carte topographique 1/20 000 21L/15-0202

Ancien nom

  • Saint-Thomas-de-la-Pointe-à-la-Caille  (Municipalité)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012