Retour aux résultats Version imprimable

Chute-des-Passes
Nécessite l'installation du plugiciel Google Earth

Origine et signification En 1941, la compagnie Alcan entreprend la construction du barrage de Chute-des-Passes sur le parcours de la rivière Péribonka, à 160 km au nord de Chicoutimi. Cette activité a permis l'arrivée d'une population fluctuante établie à proximité de l'ouvrage hydraulique. Le hameau, qui est compris dans le territoire non organisé de Mont-Valin, a été officiellement désigné sous le nom de Chute-des-Passes en 1958. Cependant, l'automatisation de la centrale hydroélectrique a provoqué la fermeture de l'agglomération en 1974. Le nom Barrage de Chute-des-Passes fait allusion aux passes Dangereuses, toponyme qui identifie une série de rapides, situés en aval de la construction. Variantes : La Passe-Dangereuse; Village-Alcan. Voir : Dangereuses, Passes.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Chute-des-Passes

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Hameau

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Fjord-du-Saguenay

Municipalité Mont-Valin (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 94930

Longitude ouest     Latitude nord 71° 09' 55" 49° 50' 23"

Coordonnées décimales -71.16528, 49.83972

Carte topographique 1/50 000 22E/14

Carte topographique 1/20 000 22E/14-0102

Ancien nom

  • La Passe-Dangereuse  (Hameau)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012