Retour aux résultats Version imprimable

Chute-des-Passes

Origine et signification En 1941, la compagnie Alcan entreprend la construction du barrage de Chute-des-Passes sur le parcours de la rivière Péribonka, à 160 km au nord de Chicoutimi. Cette activité a permis l'arrivée d'une population fluctuante établie à proximité de l'ouvrage hydraulique. Le hameau, qui est compris dans le territoire non organisé de Mont-Valin, a été officiellement désigné sous le nom de Chute-des-Passes en 1958. Cependant, l'automatisation de la centrale hydroélectrique a provoqué la fermeture de l'agglomération en 1974. Le nom Barrage de Chute-des-Passes fait allusion aux passes Dangereuses, toponyme qui identifie une série de rapides, situés en aval de la construction. Variantes : La Passe-Dangereuse; Village-Alcan. Voir : Dangereuses, Passes.

Source :
COMMISSION DE TOPONYMIE. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, Québec, Les Publications du Québec, 2006, 925 p.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Chute-des-Passes

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Hameau

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Fjord-du-Saguenay

Municipalité Mont-Valin (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 94930

Latitude nord     Longitude ouest 49° 50' 23" 71° 09' 55"

Coordonnées décimales -71.16528      49.83972

Carte topographique 1/50 000 22E/14

Carte topographique 1/20 000 22E/14-0102

Ancien nom

  • La Passe-Dangereuse  (Hameau)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2017

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012