Retour aux résultats Version imprimable

Chute-aux-Outardes

Origine et signification À une quinzaine de kilomètres de Baie-Comeau, tout près de Ragueneau, on retrouve le petit village de Chute-aux-Outardes. Les outardes, ou bernaches du Canada, foisonnaient jadis entre Hauterive, depuis devenue un secteur de Baie-Comeau, et Ragueneau. Elles ont ainsi laissé leur nom à la rivière qui y coule, puis au village créé en 1951. L'élément Chute fait allusion à la rupture de pente qui actionne les génératrices d'une centrale qui alimente la papeterie de Baie-Comeau, aménagement hydroélectrique qui a marqué le début d'un grand essor pour la Côte-Nord, notamment avec l'installation des barrages Outardes-Trois et Outardes-Quatre dont la puissance totale est de 1 388 MW. En langue innue, on identifie le lieu sous le nom de Pletipishtuk, « rivière aux perdrix d'eau », nom qui rappelle que ces oiseaux suivent à haute altitude cette rivière au cours de leur migration annuelle, phénomène que les Outardois observent avec intérêt, chaque automne et chaque printemps.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1986-02-12

Spécifique Chute-aux-Outardes

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité de village

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Manicouagan

Municipalité Chute-aux-Outardes (Municipalité de village)

Code géographique de la municipalité 96035

Latitude nord     Longitude ouest 49° 07' 00" 68° 24' 00"

Coordonnées décimales -68.4      49.11666

Carte topographique 1/50 000 22F/01

Carte topographique 1/20 000 22F/01-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012