Retour aux résultats Version imprimable

Amqui
La Commission de toponymie décline toute responsabilité quant à l'exactitude des fonds de carte (ex. : le tracé des frontières, qui n'est pas conforme à la position du gouvernement du Québec) et de la nomenclature qui y figure.

Origine et signification Cette jolie localité est implantée dans la vallée de la Matapédia, dans un décor où domine largement la verdure. Au carrefour des rivières Humqui et Matapédia, Amqui est située sur les bords de la rivière Matapédia, entre Val-Brillant et Lac-au-Saumon, le long de la route 132, dénommée officiellement Rue Saint-Benoît dans le secteur urbanisé de la ville. Le mot micmac amqui, également relevé sous les graphies humqui, ankwi, unkoui, a pour significations : là où l'on s'amuse, où l'on joue; lieu d'amusement et de plaisir. Le jeu dont il est question pourrait se rapporter au tourbillonnement de l'eau, mais il semble qu'une seule source accrédite cette explication. Il faut plutôt y voir le signe concret de rassemblements joyeux d'Amérindiens jadis. La présence amérindienne s'est d'ailleurs maintenue dans ce territoire jusqu'au début du XXe siècle. Le père Joseph-Étienne Guinard trouve cependant fantaisiste la traduction lieu d'amusement et de plaisir et préfère le sens de camarade ou beau-frère. Le père Pacifique, spécialiste de la langue micmaque, propose quant à lui l'explication, moitié mûr, tirée du rapprochement avec le mot micmac amgoig, hypothèse qui n'a cependant recueilli que fort peu d'appuis jusqu'ici. Créée en 1907, par suite de son détachement de la municipalité de paroisse homonyme, la municipalité du village de Saint-Benoît-Joseph-Labre avait tiré sa dénomination de celle de la mission établie en 1881 et canoniquement érigée en paroisse en 1889. Le patron titulaire est un saint mystique français, pèlerin mendiant qui vécut de 1748 à 1783. Le motif d'attribution repose sur le fait que saint Benoît-Joseph Labre a été canonisé par Léon XIII en 1881, année de la fondation de la paroisse. Né à Amettes, en Artois, et mort à Rome, il a vagabondé dans toute l'Europe, vivant dans une extrême pauvreté et négligeant les soins corporels les plus élémentaires. Il mourra à 35 ans dans l'arrière-boutique d'un boucher. Devenue municipalité du village d'Amqui en 1948, cette entité administrative obtiendra le statut de ville en 1961. À noter que le bureau de poste de l'endroit portait déjà le nom d'Amqui depuis 1879. Le territoire amquien a connu une expansion significative à l'occasion de la fusion intervenue en janvier 1991 entre Amqui et la municipalité de la paroisse de Saint-Benoît-Joseph-Labre, créée officiellement en 1890, pour former la nouvelle ville d'Amqui. Ce regroupement fait d'Amqui l'un des centres commerciaux et agricoles les plus importants de la région de l'Est-du-Québec.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Amqui

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Ville

Région administrative Bas-Saint-Laurent

Municipalité régionale de comté (MRC) La Matapédia

Municipalité Amqui (Ville)

Code géographique de la municipalité 07047

Longitude ouest     Latitude nord 67° 26' 00" 48° 28' 00"

Coordonnées décimales -67.43333, 48.46667

Carte topographique 1/50 000 22B/06

Carte topographique 1/20 000 22B/06-0201

Ancien nom

  • Saint-Benoît-Joseph-Labre  (Municipalité de paroisse)

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mars 2014

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012