Retour aux résultats Version imprimable

Seigneurie de la Côte-de-Beaupré

Origine et signification Cette seigneurie a été concédée à Antoine Cheffault de la Renardière, par la Compagnie de la Nouvelle-France, le 15 janvier 1636. Son étendue va de la seigneurie de Beauport à la rivière du Gouffre pour le front, sur 6 lieues de profondeur. François de Laval, évêque de Pétrée, obtient une première partie de cette seigneurie le 12 août 1664. Par la suite, l'histoire de cette seigneurie gravitera autour des noms de monseigneur de Laval ou du Séminaire de Québec. Une première augmentation « des islets du Cap Brûlé et l'Islet Rompu » est concédée au Séminaire de Québec, par le gouverneur La Barre et l'intendant de Meulles, le 4 fevrier 1684. Une deuxième augmentation « des grèves au-devant » de la seigneurie est concédée au Séminaire de Québec, par le gouverneur Denonville et l'intendant Champigny, le 29 octobre 1687. Il est à noter que la seigneurie de l'Île-d'Orléans est traitée de façon indépendante en regard de cette présente rubrique, quoique son histoire soit intimement liée à cette dernière.

Source :
Seigneuries et fiefs du Québec : nomenclature et cartographie, 1988.

Date d'officialisation 1983-02-03

Spécifique Côte-de-Beaupré

Générique (avec ou sans particules de liaison) Seigneurie de la

Type d'entité Seigneurie

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) La Côte-de-Beaupré

Municipalité Lac-Jacques-Cartier (Territoire non organisé)

Code géographique de la municipalité 21904

Latitude nord     Longitude ouest 47° 20' 00" 70° 45' 00"

Coordonnées décimales -70.75      47.33333

Carte topographique 1/50 000 21M/07

Carte topographique 1/20 000 21M/07-0101

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012