Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Nemiscau
Eskanich Kaakuchiko Sipi (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone
Kukamahikan Sipi (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone
Miskamishiu Sipi (Rivière)  - Variante traditionnelle autochtone

Origine et signification Ce toponyme, déclaré officiel en 1982, identifie depuis les années 1940 un cours d'eau d'une centaine de kilomètres de longueur, coulant du nord-est au sud-ouest, qui devient le lac Nemiscau avant que ses eaux rejoignent la rivière Rupert. Rivière Nemiscau constitue un déplacement toponymique récent car il est certain que Louis Jolliet identifiait déjà la rivière Rupert par le nom Nemisco, lors de son voyage de 1679. Cet emploi par Louis Jolliet avait sans doute été inspiré par le fait qu'en 1672, le père Albanel avait nommé Nemiskausipiou la rivière Rupert. Jolliet écrit : « Mon entrée dans les terres fut par le Saguenay, qui vient proche d'un grand lac, nommé Timigaming [Mistassini], source de la rivière Némiskau [la Rupert], qui se décharge dans la baie du Nord [baie James], sur laquelle je fis toute ma route jusqu'à la mer ». À partir de 1690, c'est le nom Rupert, comme rivière et comme fort, qui paraît sur les cartes. Par la suite, on peut lire Rivière Nemisco chez Claude-Charles Bacqueville de La Potherie, R. Rupert sur les cartes du père Laure en 1731-1732 et R. Rupert ou R. Nemiscau chez Nicolas Bellin en 1744. Le toponyme Rivière Rupert ayant prévalu ensuite jusqu'à nos jours, c'est ce qui explique à la fois la récupération du spécifique Nemiscau et son déplacement vers le nord-est pour identifier l'embranchement de la rivière restée innommée jusqu'aux années 1940. Nemiscau en langue crie signifie « là où le poisson abonde ». R. des François paraît sur la carte intitulée Partie de la Nouvelle France, par Alexis Jaillot, Paris, 1685. Miskoutenagachit paraît sur la Carte du Canada ou de la Nouvelle France et des découvertes qui y ont été faites, par Guillaume Delisle, Paris 1703. Miskautenagachit R. paraît sur la carte A New and Exact Map of the Dominions of the King of great Britain on ye continent of North America, [Londres], 1715, révisée en 1732 ou après.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1982-12-02

Spécifique Nemiscau

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Eeyou Istchee Baie-James (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 99060

Latitude nord     Longitude ouest 51° 30' 53" 76° 23' 35"

Coordonnées décimales -76.39306      51.51472

Carte topographique 1/50 000 32N/09

Carte topographique 1/20 000 32N/09-0101

Variantes traditionnelles autochtone

  • Eskanich Kaakuchiko Sipi (Rivière)

    Eskanich Kaakuchiko Sipi est un nom que les Cris utilisent pour parler de la rivière Nemiscau. Il signifie « la rivière où il y a des bois suspendus ». Voir aussi Kukamahikan Sipi et Miskamishiu Sipi.

  • Kukamahikan Sipi (Rivière)

    Kukamahikan Sipi est un nom que les Cris utilisent pour parler de la rivière Nemiscau. Il signifie « la rivière où les poissons sont effrayés par les coups donnés sur les perches des filets ». Voir aussi Eskanich Kaakuchiko Sipi et Miskamishiu Sipi.

  • Miskamishiu Sipi (Rivière)

    Miskamishiu Sipi est un nom que les Cris utilisent pour parler de la rivière Nemiscau. Il signifie « la rivière où l'on se rencontre tard au printemps ». Voir aussi Eskanich Kaakuchiko Sipi et Kukamahikan Sipi.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012