Retour aux résultats Version imprimable

Cap-des-Rosiers

Origine et signification Porte d'entrée du parc national de Forillon, à l'extrémité est de la péninsule gaspésienne, ce petit village côtier de quelque 300 habitants se rattache sur le plan municipal à la ville de Gaspé depuis 1971. Bien que fréquenté dès le XVIIe siècle par les pêcheurs, Cap-des-Rosiers verra sa première mission officielle se constituer au milieu du XIXe siècle. Stanislas Drapeau (1863) signale un peu plus d'un millier d'habitants à «la mission de Saint-Alban (Cap-Rosier)». Quant à la municipalité de Saint-Alban-du-Cap-des-Rosiers, elle sera érigée en 1895 et fusionnera à Gaspé en 1971. Zone importante d'accueil du parc national de Forillon, des excursions de pêche y sont offertes par les villageois. On peut également visiter le phare de Cap-des-Rosiers, classé monument historique en 1977. Construit en 1858, ce phare d'une hauteur de 37 m, est le plus haut du Canada. Voir : Rosiers, Cap des.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Cap-des-Rosiers

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Village

Région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Municipalité régionale de comté (MRC) La Côte-de-Gaspé

Municipalité Gaspé (Ville)

Code géographique de la municipalité 03005

Latitude nord     Longitude ouest 48° 51' 57" 64° 12' 45"

Coordonnées décimales -64.2125      48.86583

Carte topographique 1/50 000 22A/16

Carte topographique 1/20 000 22A/16-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012