Retour aux résultats Version imprimable

Rivière aux Chicots

Origine et signification Alimentée par le lac Garnier, qu'on dénomme également Lac des Chicots, la rivière aux Chicots coule en direction sud sur une distance de 7 km et se déverse dans la Grande Décharge, qui sert d'exutoire au lac Saint-Jean. Considéré à l'origine comme un ruisseau, ce petit cours d'eau relève du territoire de la ville d'Alma (secteur de Delisle). Son appellation s'explique par la présence de chicots d'arbres ou d'arbustes (c'est-à-dire ce qui reste hors de terre d'un tronc d'arbre) pouvant résulter soit de la coupe du bois, soit d'incendies ou d'abattis. Dans sa forme actuelle, le toponyme a été officiellement adopté en 1981. Une cinquantaine de noms géographiques québécois officiels font allusion aux chicots. Le Dictionnaire des rivières et lacs de la provinces de Québec (1914) indique Rivière Chicots comme nom du cours d'eau. C'est toutefois la forme [Rivière] des Chicots que l'on retrouve dans une description du canton de De l'Île (1886) par l'arpenteur William Tremblay. Cette dernière information provient du volume Les arrivants à Mistouk 1882.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1981-04-02

Spécifique Chicots

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière aux

Type d'entité Rivière

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Lac-Saint-Jean-Est

Municipalité Alma (Ville)

Code géographique de la municipalité 93042

Latitude nord     Longitude ouest 48° 37' 36" 71° 44' 29"

Coordonnées décimales -71.74139      48.62667

Carte topographique 1/50 000 22D/12

Carte topographique 1/20 000 22D/12-0202

Ancien nom

  • Ruisseau des Chicots  (Rivière)

    C'est le 2 avril 1981 que le nom Rivière aux Chicots est devenu officiel à la place de Ruisseau des Chicots, que l'on retrouve inscrit au Répertoire géographique du Québec (1969). Alimentée par le lac Garnier, qu'on dénomme également Lac des Chicots, la rivière aux Chicots coule en direction sud sur une distance de 7 km et se déverse dans la Grande Décharge, qui sert d'exutoire au lac Saint-Jean. Considéré à l'origine comme un ruisseau, ce petit cours d'eau relève du territoire de la municipalité de Delisle. Son appellation s'explique par la présence de chicots d'arbres ou d'arbustes (c'est-à-dire ce qui reste hors de terre d'un tronc d'arbre) pouvant résulter soit de la coupe du bois, soit d'incendies ou d'abattis. Dans sa forme actuelle, le toponyme a été officiellement adopté en 1981. Une cinquantaine de noms géographiques québécois officiels font allusion aux chicots. Le Dictionnaire des rivières et lacs de la provinces de Québec (1914) indique Rivière Chicots comme nom du cours d'eau. C'est toutefois la forme [Rivière] des Chicots que l'on retrouve dans une description du canton de De l'Île (1886) par l'arpenteur William Tremblay. Cette dernière information provient du volume Les arrivants à Mistouk 1882.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012