Retour aux résultats Version imprimable

Baie Placide-Vigneau

Origine et signification Phénomène singulier, cette baie longue et profonde, située entre Havre-Saint-Pierre et la Grande Pointe, n'avait jamais été désignée depuis la concession de la seigneurie des Îles-et-Îlets-de-Mingan en 1679. Or, exactement trois siècles plus tard, pour rappeler la mémoire de l'excellent chroniqueur Placide Vigneau (1842-1926), fils de Vital Vigneau, Acadien, qui s'installa avec toute sa famille à Pointe-aux-Esquimaux en 1858, la Commission de toponymie a nommé, en 1979, cette baie dont les dimensions sont à la mesure du personnage. De la pointe aux Esquimaux à la Grande Pointe son ouverture est exactement de 12 km. Quant à Placide Vigneau, il est l'auteur du Journal particulier tenu au phare de l'île aux Perroquets (1892-1926), resté à l'état de manuscrit, et surtout du Journal de la Pointe aux Esquimaux, publié en 1968, qui relate les événements relatifs à cette localité, depuis l'installation des cinq premières familles jusqu'à sa mort.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1979-12-18

Spécifique Placide-Vigneau

Générique (avec ou sans particules de liaison) Baie

Type d'entité Baie

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Minganie

Municipalité Havre-Saint-Pierre (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 98040

Latitude nord     Longitude ouest 50° 15' 18" 63° 30' 51"

Coordonnées décimales -63.51417      50.255

Carte topographique 1/50 000 12L/05

Carte topographique 1/20 000 12L/05-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012