Retour aux résultats Version imprimable







Route Marie-Victorin


Origine et signification La route Marie-Victorin longe le fleuve Saint-Laurent, de la ville de Sainte-Catherine à proximité de Montréal jusqu'au secteur de Saint-Nicolas à Lévis, près du pont Pierre-Laporte, en face de Québec. Dans certaines municipalités, cette route s'appelle officiellement « Boulevard Marie-Victorin ». C'est en l'honneur du frère Marie-Victorin, célèbre botaniste du Québec, que cette voie a été ainsi dénommé.

Né à Kingsey Falls, Conrad Kirouac (1885-1944) devint frère des Écoles chrétiennes sous le nom de Marie-Victorin. Professeur à l'Université de Montréal, il fonda en 1922 l'Institut de botanique et participa en 1931 à la création du Jardin botanique de Montréal. Il est l'auteur de la célèbre Flore laurentienne (1935) de même que de la Flore de l'Anticosti-Minganie, ouvrage posthume moins connu qui a été préparé pour la publication par le frère Rolland-Germain (1969). Marie-Victorin s'est en outre révélé un excellent écrivain dans Récits laurentiens (1919), Croquis laurentiens (1920) et dans ses lettres, également publiées à titre posthume sous le titre de Confidence et Combat (1969). Il était membre de la Société royale du Canada depuis 1927.

Date d'officialisation 1979-04-09

Spécifique Marie-Victorin

Générique (avec ou sans particules de liaison) Route

Type d'entité Route

Région administrative Centre-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Bécancour

Municipalité Saint-Pierre-les-Becquets (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 38065

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, route Marie-Victorin

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Route Marie-Victorin

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : avril 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012