Retour aux résultats Version imprimable

Lac Tchitogama

Origine et signification À 25 km au nord d'Alma, dans le bassin du lac Saint-Jean, on trouve cette nappe d'eau qui s'étire sur environ 13 km avant de se déverser dans la rivière Péribonka. À la pointe d'Appel, à son embouchure, on trouve un dépôt forestier et, à un peu plus de 3 km au sud-est, une scierie montrant ainsi l'une des activités caractéristiques de la municipalité de Lamarche et du village de Notre-Dame-du-Rosaire qui est l'exploitation forestière. Le toponyme est signalé dans des documents cartographiques depuis le début du XXsiècle, sous la forme Tshitagama devenue Tchitogama. Le terme, d'origine innue, signifie « lac enfermé » et s'explique par le fait que cette étroite et longue masse d'eau se terminant en pointe au sud-est est enserrée par deux parois rocheuses. On lui connaît également le nom Lac Rouillard.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Tchitogama

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Lac-Saint-Jean-Est

Municipalité Lamarche (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 93060

Latitude nord     Longitude ouest 48° 49' 58" 71° 24' 00"

Coordonnées décimales -71.4      48.83278

Carte topographique 1/50 000 22D/14

Carte topographique 1/20 000 22D/14-0101

Ancien nom

  • Lac Rouillard

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012