Retour aux résultats Version imprimable

Baie Pénicouane

Origine et signification Étroite échancrure du lac Mistassini, à son extrémité sud-ouest, la baie Pénicouane le prolonge suivant son axe général nord-est – sud-ouest, sur environ 25 km. Ses bords, rapprochés et presque parallèles, s'élèvent à une altitude d'environ 405 m et s'opposent par leur configuration respective : la côte ouest est presque rectiligne, alors que la côte orientale est dentelée et incrustée de multiples petites baies. Le botaniste et ethnologue Jacques Rousseau qui a étudié la toponymie du lac Mistassini affirmait, en 1948, que c'est par erreur qu'on avait donné le nom de Pénicouane à cette baie. Selon les informations qu'il avait lui-même recueillies auprès des Cris de la région, ceux-ci identifiaient la baie sous le nom de Wakotowkow, hautes berges abruptes, et attribuaient le nom de Pénicouane ou mieux encore, celui non déformé de Pipounichouane, à une rivière qui débouche dans une baie située à quelques kilomètres plus au nord-est dans le lac Mistassini. Si on se fie aux descriptions des lieux et aux mentions du toponyme faites par James Richardson («[...] a bay [...] called Poonichuan», 1870), Henry O'Sullivan (Ponachuan Bay, 1899?) et sur deux cartes publiées, l'une en 1900 par le département de la Colonisation et des Mines du Québec («Ponichouan or Winter Bay») et l'autre en 1903 par le Geological Survey of Canada (Punichuan Bay), on en arrive à la conclusion que ladite baie Pénicouane comprendrait toute l'extrémité sud-ouest du lac Mistassini à l'intérieur d'une ligne tirée à partir de la pointe Crevier et montant en direction nord-est jusqu'à la hauteur de la pointe sud de l'île Manitounouc. Malgré l'avis de Rousseau, le nom de Pénicouane ne fut pas modifié pour celui de Wakotowkow et, de surplus, celui de Pipounichouane fut rattaché au cours d'eau décrit plus haut. Les deux toponymes, de même origine, ont donc continué à évoluer en parallèle. Ils signifieraient campement d'hiver, bien qu'une autre source ait aussi fourni la traduction là où le courant cesse, de pùn, fin, arrêt et chiwan, courant. Comme Rousseau et O'Sullivan ont été directement en contact avec les Cris, leur approche devrait être privilégiée et campement d'hiver retenu comme traduction, de pipoun, hiver et siwin, campement temporaire.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Pénicouane

Générique (avec ou sans particules de liaison) Baie

Type d'entité Baie

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Eeyou Istchee Baie-James (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 99060

Latitude nord     Longitude ouest 50° 21' 35" 74° 08' 10"

Coordonnées décimales -74.13611      50.35972

Carte topographique 1/50 000 32J/08

Carte topographique 1/20 000 32J/08-0102

Ancien nom

  • Baie Punichuan

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012