Retour aux résultats Version imprimable







Chemin J.-A.-Vincent


Origine et signification Le nom de cette voie de communication rappelle le souvenir de Joseph-Adhémar Vincent (1900-1985), père du promoteur de la voie. Originaire de Saint-Eugène, ce courtier d'assurances devint trifluvien au début des années 1930. Après avoir exercé le métier de courtier d'assurances pendant quelques années, il fonda en 1953 l'entreprise Trois-Rivières et St-Maurice compagnie d'assurances. À cette époque, Joseph-Adhémar Vincent voulait qu'une mutuelle d'assurance régionale réponde aux besoins spécifiques des petites et moyennes entreprises reliées à l'industrie du bois, lesquelles éprouvaient alors de grandes difficultés à s'assurer adéquatement auprès des compagnies d'assurances générales. En 1958, il entreprit de nouvelles démarches pour convertir la St-Maurice en société par actions et ainsi accéder au marché de l'assurance générale. Il demeura président de l'entreprise jusqu'en 1971. De par son dynamisme, il a largement contribué à l'essor économique de la région. Il était l'époux de Candide Ledoux (1917-1982). La rue Candide-Ledoux débouche d'ailleurs sur la rue J.-A.-Vincent.

Date d'officialisation 2015-11-27

Spécifique J.-A.-Vincent

Générique (avec ou sans particules de liaison) Chemin

Type d'entité Chemin

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Maskinongé

Municipalité Saint-Boniface (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 51085

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, chemin J.-A.-Vincent

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Chemin J.-A.-Vincent

Nouvelle recherche