Retour aux résultats Version imprimable







Rue Marcelle-Ferron


Origine et signification Cette appellation s'inscrit dans une thématique se rapportant à des noms d'artistes.

Marcelle Ferron (Louiseville, 1924 – Montréal, 2001) était artiste, peintre, sculpteure et verrière. Ayant acquis, dès son jeune âge, l'esprit de libre penseur de son père, elle saura se positionner socialement comme une féministe et culturellement comme une personne dont l'intégrité fut reconnue dans son entourage artistique. Pour satisfaire son questionnement artistique sur l'art moderne, elle quitte très tôt ses études pour trouver des réponses à sa quête artistique auprès de Paul-Émile Borduas qui l'initiera à la peinture automatiste. Dès lors, Marcelle Ferron vient de trouver une voie qui la conduira à signer le Refus global, devenant la plus jeune et la dernière à se joindre au groupe des automatistes. Sa carrière de peintre, représentée dans des expositions au Louvre en 1960 et au Musée d'art moderne de Paris, en 1962 et en 1965, s'extériorise par des murales dont la qualité de la luminosité des couleurs est reconnue internationalement. C'est pendant cette période de créativité qu'elle revient au Québec où elle accordera une place plus importante à l'art public de la verrière. Par cet art qu'elle maîtrise dans toute sa plénitude, elle laisse une marque puissante en rattachant et imprégnant à l'architecture de certains édifices du Québec et d'ailleurs, la puissance de la lumière des couleurs de ses verrières que l'on trouve, entre autres, à la station de métro Champs-de-Mars (1968), au palais de justice de Granby (1979), à l'église du Sacré-Cœur à Québec (1969), à l'Organisation de l'aviation civile internationale à Montréal (1975) et à l'hôpital Sainte-Justine (1994). Le gouvernement du Québec a reconnu sa valeur en lui décernant le prix Paul-Émile-Bordus (1983) et en la décorant Chevalier de l'Ordre national du Québec (1985) et en la nommant Grand officier de cet ordre, en 2000.

Date d'officialisation 2010-06-21

Spécifique Marcelle-Ferron

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Lac-Saint-Jean-Est

Municipalité Alma (Ville)

Code géographique de la municipalité 93042

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Marcelle-Ferron

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Marcelle-Ferron

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : avril 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012