Retour aux résultats Version imprimable

Berthier-sur-Mer

Origine et signification En 1672, le capitaine au régiment de l'Allier et souvent dit capitaine au régiment de Carignan, Alexandre – prénommé Isaac jusqu'en 1665 – Berthier, sieur de Villemur ou Vilmur (1638-1708), reçoit en concession une seigneurie qu'il dénomme Berthier et dont le territoire résulte du découpage de l'ancienne seigneurie de Bellechasse.

L'année suivante, il acquiert une seconde seigneurie qu'il désire aussi nommer Berthier, située dans l'actuelle région de Lanaudière. Il décide, pour la première, de revenir au nom de Bellechasse, qui était déjà connu. Dans l'usage d'alors, celle de Bellechasse dite Berthier devient Berthier-en-Bas, c'est-à-dire en bas de Québec, afin notamment de la distinguer de Berthier (-en-Haut), c'est-à-dire en haut de Québec, qui deviendra Berthierville; cet usage, maintenu surtout par les paroisses et les municipalités dérivées, prévaudra jusqu'au début des années 1960 et même encore parfois de nos jours.

La municipalité de Berthier-Paroisse, établie en 1855, sous le nom officiel de Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Bellechasse, repris de celui de la paroisse érigée civilement en 1722, prendra tout naturellement le nom de Berthier-en-Bas comme désignation courante et il faudra attendre les années 1970, 1971 plus précisément, pour qu'on le fixe en Berthier-sur-Mer. Ici le mot Mer reflète l'habitude répandue des gens de la Côte-du-Sud et du Bas-Saint-Laurent d'appeler le fleuve ainsi en raison de sa largeur croissante, de la marée et de la salinité des eaux.

En 2004, la municipalité de la paroisse de Berthier-sur-Mer devenait la municipalité de Berthier-sur-Mer. Berthier évoque aussi spontanément le cantonnier de la chanson folklorique Sur la route de Berthier, même s'il semble que ce soit Berthierville qui l'a inspirée. Cette chanson est connue des Français et Berthier y a été inséré ici. Les Berthelets ont longtemps été affublés du surnom de Casques de Fer de Berthier-en-Bas, allusion à peine voilée à une race de marins difficiles à commander et farouchement attachés à leurs idées.

Date d'officialisation 2004-03-16

Spécifique Berthier-sur-Mer

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Municipalité

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Montmagny

Municipalité Berthier-sur-Mer (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 18065

Latitude nord     Longitude ouest 46° 55' 00" 70° 44' 00"

Coordonnées décimales -70.73333      46.91666

Carte topographique 1/50 000 21L/15

Carte topographique 1/20 000 21L/15-0202

Ancien nom

  • Berthier-sur-Mer  (Municipalité de paroisse)

    Il est à noter que le statut de cette municipalité a été changé le 7 février 2004. En effet, à cette date, la municipalité de la paroisse de Berthier-sur-Mer est devenue la municipalité de Berthier-sur-Mer.

    Le texte qui suit est celui qui avait été rédigé pour décrire la municipalité alors qu'elle était encore identifiée sous l'ancien statut.

    En 1672, le capitaine au régiment de l'Allier et souvent dit capitaine au régiment de Carignan, Alexandre – prénommé Isaac jusqu'en 1665 – Berthier, sieur de Villemur ou Vilmur (1638-1708), reçoit en concession une seigneurie qu'il dénomme Berthier et dont le territoire résulte du découpage de l'ancienne seigneurie de Bellechasse. L'année suivante, il acquiert une seconde seigneurie qu'il désire aussi nommer Berthier, située dans l'actuelle région de Lanaudière. Il décide, pour la première, de revenir au nom de Bellechasse, qui était déjà connu. Dans l'usage d'alors, celle de Bellechasse dite Berthier devient Berthier-en-Bas, c'est-à-dire en bas de Québec, afin notamment de la distinguer de Berthier (-en-Haut), c'est-à-dire en haut de Québec, qui deviendra Berthierville; cet usage, maintenu surtout par les paroisses et les municipalités dérivées, prévaudra jusqu'au début des années 1960 et même encore parfois de nos jours. La municipalité de Berthier-Paroisse, établie en 1855, sous le nom officiel de Notre-Dame-de-l'Assomption-de-Bellechasse, repris de celui de la paroisse érigée civilement en 1722, prendra tout naturellement le nom de Berthier-en-Bas comme désignation courante et il faudra attendre les années 1970, 1971 plus précisément, pour qu'on le fixe en Berthier-sur-Mer. Ici, le mot Mer reflète l'habitude répandue des gens de la Côte-du-Sud et du Bas-Saint-Laurent d'appeler le fleuve ainsi en raison de sa largeur croissante, de la marée et de la salinité des eaux. Berthier évoque aussi spontanément le cantonnier de la chanson folklorique Sur la route de Berthier, même s'il semble que ce soit Berthierville qui l'a inspirée. Cette chanson est connue des Français et Berthier y a été inséré ici. Les Berthelets ont longtemps été affublés du surnom de Casques de Fer de Berthier-en-Bas, allusion à peine voilée à une race de marins difficiles à commander et farouchement attachés à leurs idées.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012