Retour aux résultats Version imprimable







Rue Rodolphe-Fournier


Origine et signification Ce nom évoque le souvenir de Rodolphe Fournier (Marieville, 1907 ‑ Marieville, 1989), notaire. En 1936, il devient rédacteur du journal Le Richelieu. Il collabore à plusieurs revues et journaux dont Le Devoir et La Patrie, en plus d'écrire une dizaine de volumes sur les lieux et les monuments historiques du Québec. En 1986, il publie Plus de 70 ans de souvenirs, dont une grande partie parle de sa vie à Marieville. Toute sa vie, il œuvre au sein d'organismes : fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste du diocèse de Saint-Hyacinthe, secrétaire de la Chambre de commerce d'Iberville, fondateur de l'Association des notaires des districts de Saint-Hyacinthe, Bedford, Iberville et Beauharnois ainsi que secrétaire général de la Fédération des sociétés Saint-Jean-Baptiste du Québec. Il travaille aussi à la promotion de l'identité culturelle et sociale de ses concitoyens comme président fondateur de la Société d'histoire de la Vallée du Richelieu (1952-1956), ainsi que comme président de la Fédération des sociétés d'histoire du Québec. Il reçoit, en 1984, le prix David-Stewart pour souligner son apport à la diffusion de l'histoire. À sa mémoire, la Chambre des notaires du Québec, en collaboration avec la Fédération des sociétés d'histoire du Québec, a mis sur pied le prix Rodolphe-Fournier, qui offre une bourse annuelle pour des recherches historiques.

Date d'officialisation 2003-07-16

Spécifique Rodolphe-Fournier

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Rouville

Municipalité Marieville (Ville)

Code géographique de la municipalité 55048

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Rodolphe-Fournier

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Rodolphe-Fournier

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012