Retour aux résultats Version imprimable







Rue Clarence-Gagnon


Origine et signification Cette appellation s'inscrit dans une thématique odonymique se rapportant à des noms de peintres québécois. Clarence Gagnon (1881-1942), né à Montréal, était peintre et graveur. Élève de William Brymner à l'École de l'Art Association of Montréal, il commence à peindre de façon autonome dans Charlevoix vers 1900. Un mécène lui permet alors d'aller étudier à Paris, à l'Académie Julian. Il se distingue notamment en remportant une médaille d'or à l'Exposition internationale de Saint-Louis en 1904. Par la suite, il adapte les techniques impressionnistes à la lumière et aux couleurs du paysage québécois, tout en s'enracinant à Baie-Saint-Paul, où il passe beaucoup de son temps. De 1922 à 1936, il séjourne souvent en Europe où il produit un grand nombre d'œuvres. Plusieurs livres illustrés par lui connaissent un franc succès, en particulier le roman Maria Chapdelaine. Peu avant sa mort, à Montréal en 1942, il expose la maquette d'un village québécois typique, dont il souhaite faire un musée en plein air. Ses œuvres se retrouvent notamment à Paris, Londres, Florence, Dresde, Venise et, bien entendu, dans les grands musées canadiens et québécois.

Date d'officialisation 2003-02-27

Spécifique Clarence-Gagnon

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Lanaudière

Municipalité régionale de comté (MRC) Joliette

Municipalité Saint-Charles-Borromée (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 61035

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Clarence-Gagnon

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Clarence-Gagnon

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : 4 novembre 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012