Retour aux résultats Version imprimable

Rouyn-Noranda

Origine et signification Ce territoire correspond à celui de la nouvelle ville de Rouyn-Noranda qui a été créée par le décret 1478-2001, article 11, d'où son nom. Rouyn-Noranda (Ville).

Date d'officialisation 2002-04-12

Spécifique Rouyn-Noranda

Générique (avec ou sans particules de liaison)

Type d'entité Territoire équivalent à une MRC

Région administrative Abitibi-Témiscamingue

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Rouyn-Noranda (Ville)

Code géographique de la municipalité 86042

Latitude nord     Longitude ouest 48° 15' 00" 79° 02' 00"

Coordonnées décimales -79.03333      48.25

Carte topographique 1/50 000 32D/06

Carte topographique 1/20 000 32D/06-0102

Ancien nom

  • Rouyn-Noranda  (Municipalité régionale de comté)

    Située dans la région administrative de l'Abitibi-Témiscamingue, entre les MRC d'Abitibi-Ouest, d'Abitibi, de Vallée-de-l'Or et de Témiscamingue, et donnant sur l'Ontario du côté ouest, la municipalité régionale de comté de Rouyn-Noranda s'étend sur 6 632 km². La région naturelle de la ceinture argileuse couvre presque entièrement son territoire, à l'exception de l'extrémité sud-est comprise dans les Laurentides boréales. On y retrouve la rivière Kinojévis, une partie du cours supérieur de l'Outaouais, quelques lacs d'importance comme les lacs Opasatica, Dufault, Dasserat et une partie du lac Preissac, de même que le parc de conservation et la réserve faunique d'Aiguebelle. Établie en avril 1981, la MRC de Rouyn-Noranda se compose de seize municipalités dont Rouyn-Noranda, qui regroupe les deux tiers de la population, et de trois territoires non organisés. Elle a été constituée à même le territoire des anciennes municipalités des comtés d'Abitibi et de Témiscamingue. Majoritairement urbaine et très largement francophone, la population de la MRC comprend aussi une minorité anglophone, en déclin rapide cependant. L'économie régionale est dominée par le rôle de métropole régionale que joue Rouyn-Noranda, avec ses institutions, dont l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, ses services et ses commerces. L'industrie de l'affinage du cuivre forme l'autre pilier de cette économie avec, dans une moindre mesure, celle de l'agro-alimentaire.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012