Retour aux résultats Version imprimable







Rue Jean-Jacques-Bertrand


Origine et signification Ce nom de voie de communication s'inscrit dans une thématique odonymique se rapportant à des noms de premiers ministres du Québec.

Jean-Jacques Bertrand (Sainte-Agathe-des-Monts, 1916 – Montréal, 1973) est admis au barreau en 1941. Il débute sa pratique comme avocat à Sweetsburg, devenu depuis un secteur de la ville de Cowansville. Il est nommé secrétaire de la municipalité et de la commission scolaire de Sweetsburg en 1942; il est é1u député de la circonscription de Missisquoi en 1948, sous les couleurs de l'Union nationale. Il le demeure jusqu'à son décès en 1973. Pendant sa carrière politique, il occupe différents postes de ministre dont ceux des Terres et Forêts (1958-1959), de la Jeunesse (1960), du Bien-être social (1960), de l'Éducation (1966-1968) et de la Justice (1966-1968). Il est à l'origine de la réforme du Code civil en instituant le mariage civil au Québec. Au lendemain du décès de Daniel Johnson, en 1968, il lui succède comme premier ministre de la province de Québec et comme président du Conseil exécutif (1968-1970). Au cours de cette brève direction gouvernementale, il a notamment fait adopter la loi instituant l'Université du Québec. Avec l'élection de Robert Bourassa, comme premier ministre, il devient chef de l'Opposition officielle; il le reste jusqu'en 1971.

Date d'officialisation 2002-01-24

Spécifique Jean-Jacques-Bertrand

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Vaudreuil-Soulanges

Municipalité Vaudreuil-Dorion (Ville)

Code géographique de la municipalité 71083

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Jean-Jacques-Bertrand

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Jean-Jacques-Bertrand

Nouvelle recherche