Retour aux résultats Version imprimable

N’est plus le nom officiel de ce lieu. Celui-ci s’appelle maintenant Boulevard de la Gare  - Nom officiel

Origine et signification Le nom de cette voie de communication rappelle le souvenir de Félix Leclerc, né à La Tuque le 2 août 1914, dans une famille aimant la musique. Ce dernier chante pour la première fois à la radio en 1939, fait du théâtre, notamment avec les Compagnons de Saint-Laurent, entre 1943 et 1945, et fonde, avec d'autres, la troupe de théâtre VLM, en 1948. Après un séjour de trois ans en France, où il remporte en 1951, pour sa chanson Moi, mes souliers, le Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros, il revient au Québec. Ses mérites lui vaudront les plus hautes distinctions et de nombreux prix, dont l'Ordre du Canada en 1968, le prix Calixa-Lavallée en 1975, le prix Denise-Pelletier en 1977 et l'Ordre national du Québec en 1985. Félix Leclerc meurt le 8 août 1988 à l'île d'Orléans, où il s'était installé en 1970.

Date de désofficialisation 2007-08-01

Spécifique Félix-Leclerc

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Vaudreuil-Soulanges

Municipalité Vaudreuil-Dorion (Ville)

Code géographique de la municipalité 71083

Ancien nom

  • Rue Félix-Leclerc

    Le nom de cette voie de communication rappelle le souvenir de Félix Leclerc, né à La Tuque le 2 août 1914, dans une famille aimant la musique. Ce dernier chante pour la première fois à la radio en 1939, fait du théâtre, notamment avec les Compagnons de Saint-Laurent, entre 1943 et 1945, et fonde, avec d'autres, la troupe de théâtre VLM, en 1948. Après un séjour de trois ans en France, où il remporte en 1951, pour sa chanson Moi, mes souliers, le Grand Prix du disque de l'Académie Charles-Cros, il revient au Québec. Ses mérites lui vaudront les plus hautes distinctions et de nombreux prix, dont l'Ordre du Canada en 1968, le prix Calixa-Lavallée en 1975, le prix Denise-Pelletier en 1977 et l'Ordre national du Québec en 1985. Félix Leclerc meurt le 8 août 1988 à l'île d'Orléans, où il s'était installé en 1970.

Nouvelle recherche