Retour aux résultats Version imprimable







Chemin de la Baie-des-Rochers


Origine et signification Cette voie conduit à la baie dénommée officiellement « Baie des Rochers ».

Date d'officialisation 2001-06-05

Spécifique Baie-des-Rochers

Générique (avec ou sans particules de liaison) Chemin de la

Type d'entité Chemin

Région administrative Abitibi-Témiscamingue

Municipalité régionale de comté (MRC) Témiscamingue

Municipalité Saint-Édouard-de-Fabre (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 85015

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, chemin de la Baie-des-Rochers

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Chemin de la Baie-des-Rochers

Ancien nom

  • Chemin des Chalets

    Le mot « chalet » originaire de la Suisse romande peut notamment servir à identifier le pavillon central d'une installation sportive (club de golf, centre de ski ou autres) ou l'habitation caractéristique des Alpes. Pour bien des Québécois, le chalet possède une valeur symbolique autrement plus considérable. Cette maison aux dimensions variables, souvent munie de tout le confort voulu, allant même jusqu'au plus grand luxe, représente un certain esprit de liberté et de calme, une volonté de s'éloigner de la ville bruyante - synonyme de population nombreuse, d'embouteillages, de travaux astreignants et des divers tracas quotidiens - pour un milieu plus reposant, moins accaparant. Le chalet se voit d'ailleurs souvent construit en pleine nature, idéalement près d'un lac ou d'un cours d'eau. On aime y venir dès que l'occasion se présente, en fin de semaine, lors des congés ou pendant les vacances, d'été ou d'hiver puisque le bâtiment contient presque toujours un quelconque système de chauffage. Les propriétaires envisagent parfois de faire du chalet leur résidence principale, surtout lorsque leurs activités professionnelles commencent à diminuer ou que l'heure de la retraite a sonné.

Nouvelle recherche