Retour aux résultats Version imprimable







Rue Alfred-Haineault


Origine et signification Cet odonyme évoque la mémoire d'Alfred Haineault, troisième maire de la Municipalité (1927-1934). Il est maintenant décédé.

Date d'officialisation 2001-04-11

Spécifique Alfred-Haineault

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) Beauharnois-Salaberry

Municipalité Beauharnois (Ville)

Code géographique de la municipalité 70022

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Alfred-Haineault

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Alfred-Haineault

Ancien nom

  • Rue de l'Hôtel-de-Ville

    Le terme « hôtel de ville » désigne dans la plupart des agglomérations québécoises - on utilise aussi parfois mairie, maison du peuple et autres - l'édifice où siège l'autorité municipale, généralement composée du maire (ou de la mairesse) et des conseillers. En plus de contenir l'espace réservé aux dirigeants municipaux (salle du conseil, bureaux du maire et des conseillers, autres), l'hôtel de ville abrite, en totalité ou en partie, les fonctionnaires chargés de la gestion municipale ainsi que des services destinés à la population. Le premier hôtel de ville consacré à la seule administration d'une ville ou d'une municipalité fut inauguré en 1878, à Montréal, quatre ans après le début de sa construction. Depuis 1840, année de l'adoption d'une loi dotant le Québec des premières institutions municipales (les villes de Montréal et de Québec possédaient toutefois un statut municipal particulier depuis 1831), les responsables - nommés ou élus - d'une localité devaient se réunir dans divers bâtiments publics (palais de justice, immeubles du marché ou autres) ou privés (maisons). Afin de signaler la présence ou la proximité d'un hôtel de ville, des Québécois employèrent tout naturellement ce mot - écrit cependant Hôtel-de-Ville selon les règles toponymiques - pour dénommer des dizaines de réalités géographiques (essentiellement des voies de communication et des parcs). Hôtel de ville, paru au XVIe siècle, remplaçait hostel commun pour identifier la maison de ville, immeuble accueillant les autorités municipales françaises d'alors. À la fin du XVIIIe siècle, mairie prit la place d'hôtel de ville dans les communes de France, à l'exception des agglomérations d'une certaine importance. Cette voie de communication mène à l'hôtel de ville.

Nouvelle recherche