Retour aux résultats Version imprimable

Lac Labrecque

Origine et signification L'arpenteur-géomètre Jean Maltais, dans son rapport sur le canton de Labrecque, en 1895, mentionne « lac aux Brochets » pour identifier cette nappe d'eau.

Source :
Paru dans Régions de Québec, du Lac-Saint-Jean, de Chicoutimi et de la côte nord du Saint-Laurent, Description des cantons arpentés, explorations de territoires et arpentages des rivières et des lacs, de 1889 à 1908, publié par le Ministère des Terres et Forêts, Québec, 1908, page 9.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Labrecque

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Saguenay–Lac-Saint-Jean

Municipalité régionale de comté (MRC) Lac-Saint-Jean-Est

Municipalité Labrecque (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 93055

Latitude nord     Longitude ouest 48° 40' 52" 71° 29' 39"

Coordonnées décimales -71.49416      48.68111

Carte topographique 1/50 000 22D/11

Carte topographique 1/20 000 22D/11-0201

Ancien nom

  • Lac aux Brochets

    Poisson d'eau douce de la famille des ésocidés, le brochet se caractérise par son corps osseux de forme cylindrique, une queue fourchue ainsi qu'un museau allongé et plat, armé d'une série de dents acérés. Considéré comme un prédateur vorace, il se nourrit essentiellement des poissons appartenant aux autres espèces. Il attaque puis capture ses victimes de côté, les ramenant ensuite dans sa cachette pour les dévorer en débutant par la tête. Au moins quatre des cinq espèces de brochets présentes dans le monde fréquentent les cours d'eau et les lacs du Québec. Le brochet vermiculé (Esox americanus vermiculatus), à la tête plus longue et au corps plus court que les autres, représente le plus petit et le plus rare des brochets « québécois ». Venant par les Grands Lacs, il se hasarde parfois dans les eaux peu profondes du secteur ouest du fleuve Saint-Laurent. Connu des Américains sous le nom de Chain pickerel, en raison de sa coloration rappelant celle d'une chaîne, le brochet maillé (Esox niger) se présente comme un poisson plutôt petit dont l'aire de diffusion se limiterait aux eaux de l'Estrie et au fleuve Saint-Laurent. Grand brochet indigène, réputé au Québec et à l'extérieur en raison de sa taille, le maskinongé (Esox masquinongy) habite le fleuve Saint-Laurent et les Grands Lacs. Son nom, d'origine algonquine, signifie d'ailleurs brochet difforme ou grand brochet. Enfin, le grand brochet (Exos lucius), aussi appelé grand brochet du Nord, brochet du Nord, brochet commun ou simplement brochet, se retrouve un peu partout dans le fleuve, les lacs et les rivières du Québec. Il peut, comme le maskinongé, atteindre voire dépasser un mètre de longueur. Très répandu en Amérique, en Asie et en Europe, le grand brochet possède une grande valeur, tant pour les pêcheurs sportifs que pour l'industrie commerciale. Une variété de grand brochet, dénommé le brochet bleu, réside également au Québec. Contrairement à son congénère, sa peau, dont la couleur va du bleu métallique à argentée, ne contient aucunes taches jaunes ou pâles. Métaphorique ou descriptive, le nom brochet vient du latin broccus, brocchus, signifiant « proéminent, saillant en parlant de dents », et existe depuis le XIIIe siècle. Au Québec, brochet sert aussi à appeler près d'une centaine de réalités naturelles (lacs, baies, cours d'eau et autres) et artificielles (voies de communication, arrêt ferroviaire et autres). Il paraît sur divers documents - cartographiques ou autres - au moins depuis le XVIIIe siècle.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012