Retour aux résultats Version imprimable







Rue Monseigneur-Bourget


Origine et signification Ignace Bourget (1799-1885), natif de Lauzon (maintenant secteur de la ville de Lévis), secrétaire du premier évêque de Montréal, monseigneur Jean-Jacques Lartigue, coadjuteur du même évêque de 1837 à 1840, fut évêque de Montréal de 1840 à 1876, soit 36 ans d'un règne ininterrompu durant lequel il déploya une activité débordante. Il érigea 75 paroisses, fonda des établissements d'enseignement, notamment des collèges classiques, des hospices, des hôpitaux, et introduisit plusieurs communautés religieuses françaises dans son diocèse, entre autres les Oblats de Marie-Immaculée (1841), la compagnie de Jésus (1842), les Dames du Sacré-Cœur (1842). Il favorisa, en outre, la naissance de congrégations religieuses, tant pour l'enseignement que pour l'hospitalisation. Ultramontain, il a recruté 507 zouaves pour secourir la papauté (1868), a fait construire la cathédrale de Montréal dont la forme est une réplique réduite de la basilique de Saint-Pierre de Rome et a soutenu des luttes opiniâtres contre les représentants de l'Institut canadien et leurs idées libérales. Bien qu'il ait voulu une université indépendante à Montréal, il a dû se contenter d'une succursale de l'Université Laval, décision de Rome qui a pu entraîner, pour une part, sa démission en 1876.

Date d'officialisation 1997-08-14

Spécifique Monseigneur-Bourget

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) La Vallée-du-Richelieu

Municipalité Belœil (Ville)

Code géographique de la municipalité 57040

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Monseigneur-Bourget

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Monseigneur-Bourget

Nouvelle recherche