Retour aux résultats Version imprimable







Avenue Victoria


Origine et signification Victoria (1819-1901) était la fille d'Édouard, duc de Kent. Elle succéda, en 1837, à l'âge de 18 ans, à son oncle Guillaume IV, mort sans enfant, comme reine de Grande-Bretagne et d'Irlande. Puis, en 1876, elle devenait impératrice des Indes. Elle régna, près de 64 ans, sur un pays et un empire sur lequel « le soleil ne se couche jamais ». En 1840, elle vit deux de ses colonies nord-américaines, le Bas-Canada et le Haut-Canada, se regrouper et former le Canada-Uni. Elle proclama la loi créant la Confédération canadienne en 1867. Elle eût la chance de pouvoir compter sur des gouvernements dirigés par d'éminents hommes politiques (notamment lord Melbourne, Robert Peel, Benjamin Disraeli et William Ewart Gladstone) qui contribuèrent à mener l'Angleterre au sommet de sa puissance économique et diplomatique. Victoria sut aussi profiter des judicieux conseils de son mari, le prince Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, qu'elle avait épousé en 1840. La mort prématurée d'Albert, en 1861, entraîna la reine dans une profonde dépression qui lui enleva pendant des années le goût d'exercer son métier et son intérêt pour les affaires publiques. Il faudra toute l'habileté de Disraeli pour redonner à Victoria son énergie et lui faire regagner l'affection populaire qui - en l'absence prolongée de la souveraine - commençait à miner les fondements de l'institution monarchique. Le jubilée de diamant, tenu en 1897 et auquel participa notamment sir Wilfrid Laurier, le premier ministre canadien, fut toutefois l'occasion pour le peuple de manifester à la reine Victoria son enthousiasme, mais aussi son respect, voire son attachement. À sa mort, Victoria était devenue le symbole de l'impérialisme britannique, d'un royaume fort, vigoureux, sûr de lui. Des historiens considèrent également qu'elle fut la « grand-mère de l'Europe » puisque plusieurs de ses enfants se marièrent avec des souverains européens. Personnage complexe, pouvant être à la fois égoïste et altruiste, énergique et apathique, sympathique et désagréable, Victoria incarna son pays et son époque dans le meilleur comme dans le pire.

Date d'officialisation 1994-02-04

Spécifique Victoria

Générique (avec ou sans particules de liaison) Avenue

Type d'entité Avenue

Région administrative Chaudière-Appalaches

Municipalité régionale de comté (MRC) Robert-Cliche

Municipalité Saint-Joseph-de-Beauce (Ville)

Code géographique de la municipalité 27043

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, avenue Victoria

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Avenue Victoria

Nouvelle recherche