Retour aux résultats Version imprimable







Route du Capitaine-Fournier


Origine et signification L'origine de ce nom et, le cas échéant, sa signification n’ont pu être déterminées jusqu’à maintenant.
La Commission de toponymie invite toute personne détenant une information sur l'un ou l'autre de ces aspects à lui en faire part.

Date d'officialisation 1993-10-21

Spécifique Capitaine-Fournier

Générique (avec ou sans particules de liaison) Route du

Type d'entité Rue

Région administrative Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

Municipalité régionale de comté (MRC) Le Rocher-Percé

Municipalité Port-Daniel–Gascons (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 02047

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, route du Capitaine-Fournier

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Route du Capitaine-Fournier

Ancien nom

  • Route du Quai

    Le terme quai - tiré du gaulois caio (signifiant « haie » ou « bordure »), dérivé de quayage, peut notamment désigner un ouvrage portuaire, constitué d'un mur de soutènement et d'une chaussée, aménagé au bord de l'eau. Les navires viennent s'y amarrer pour décharger ou embarquer des marchandises et des passagers. Le type d'infrastucture appelé quai - trottoir ou plate-forme - se retrouve aussi dans les gares ferroviaires, servant à tous ceux qui utilisent le train comme moyen de transport. Enfin, quai identifie un remblai de pierre, de terre ou de maçonnerie élevé le long d'un fleuve, d'une rivière pour en contenir les eaux et ainsi éviter, en cas de forte crue, l'inondation de ses berges ou de ses plaines alluviales. La littérature présente souvent le quai comme un lieu où se produit diverses aventures, voire des actes criminels, et des rencontres furtives, hasardeuses. De leur côté, les Québécois utilisent fréquemment « quai » pour dénommer des réalités géographiques (voies de communication, lacs, anses et autres), soulignant par le fait même l'existence présente ou passée de ce type de construction.

Nouvelle recherche