Retour aux résultats Version imprimable







Rue Henri-Brien


Origine et signification Le réaménagement de l'échangeur De Lorimier-Jarry-Crémazie entraîne le réalignement de la rue Jarry et, conséquemment, la nécessité de renommer cette section de voie de communication entre la rue Louis-Hémon et l'avenue De Lorimier. On décide alors de rappeler la mémoire de Joseph-Henri Brien (1904-1984), un résident de la rue Jean-Talon à la hauteur de l'avenue De Lorimier, qui contribua au développement du secteur. La carrière de promoteur immobilier d'Henri Brien constitua sa troisième carrière. D'abord commerçant dans l'entreprise familiale, Henri Brien devint, en 1932, le plus jeune échevin élu au conseil municipal. Il représenta le quartier Rosemont jusqu'en 1940, puis il quitta la politique pour se lancer dans l'immobilier. Il acheta d'abord un terrain compris entre les rues Bélanger et Bellechasse, de la 6e à la 11e Avenue, qu'il développa sous le nom de Nouveau-Rosemont. Il acquit ensuite le quadrilatère entre les rues Louis-Hémon, Sagard, Jean-Talon et Tillemont, où il fit construire sa résidence. Date de désignation : 12 août 1991. Anciennement : Rue Jarry (partie).

Source :
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995.

Date d'officialisation 1992-01-24

Spécifique Henri-Brien

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Henri-Brien

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Henri-Brien

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : 17 octobre 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012