Retour aux résultats Version imprimable

Barrage de La Gabelle

Origine et signification Construit en 1924, ce barrage de la rivière Saint-Maurice se trouve à l’ouest de l’agglomération de Saint-Étienne-des-Grès et à environ 20 km en amont de Trois-Rivières. Il s'agit d'un barrage hydroélectrique de forte contenance, de type béton-gravité, haut de 24 m et d'une longueur de 590 m. Sa capacité de retenue est de 22 000 000 m³ d'eau et la superficie du réservoir est de 3 km². Il est annexé à la centrale hydroélectrique de La Gabelle.

Son nom fait référence à un lieu appelé La Gabelle, aujourd'hui un arrêt ferroviaire, situé à proximité. L'abbé Napoléon Caron explique son origine :

« Mais d'où vient ce nom de Gabelle qui est déjà revenu plusieurs fois sous notre plume ? Le mot Gabelle a trois significations : la première est un impôt sur le sel. La deuxième est un grenier où se vendait le sel. Enfin la troisième est tout impôt sur les denrées et les produits de l'industrie. Les deux premières significations ne servent guère qu'à nous dérouter, mais la troisième peut, je crois, nous mettre sur la piste. La Gabelle était autrefois un lieu de traite bien fréquenté : les Indiens descendaient du Nord avec leurs pelleteries, les Français montaient jusqu'au premier des grands rapides avec leurs marchandises, et les échanges se faisaient. Il y avait là un grand commerce, le Gouvernement devait donc y percevoir des impôts, de là le nom de Gabelle... ».

Source :
COMMISSION DE TOPONYMIE. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, Québec, Les Publications du Québec, 2006, 925 p.

GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Ministère du Développement Durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les Changements Climatiques [en ligne] : Répertoire des barrages : Barrage de La Gabelle. 2003. (page consultée le 19 juin 2017).

Date d'officialisation 2002-09-18

Spécifique La Gabelle

Générique (avec ou sans particules de liaison) Barrage de

Type d'entité Barrage

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Maskinongé

Municipalité Saint-Étienne-des-Grès (Municipalité de paroisse)

Code géographique de la municipalité 51090

Latitude nord     Longitude ouest 46° 26' 54" 72° 44' 32"

Coordonnées décimales -72.74222      46.44833

Carte topographique 1/50 000 31I/07

Carte topographique 1/20 000 31I/07-0202

Ancien nom

  • Barrage La Gabelle

    Construit en 1924, ce barrage de la rivière Saint-Maurice se trouve à l’ouest de l’agglomération de la municipalité de la paroisse de Saint-Étienne-des-Grès et à environ 20 km en amont de Trois-Rivières. Il s'agit d'un barrage hydroélectrique de forte contenance, de type béton-gravité, haut de 24 m et d'une longueur de 590 m. Sa capacité de retenue est de 22 000 000 m³ d'eau et la superficie du réservoir est de 3 km². Il est annexé à la centrale hydroélectrique de La Gabelle.

    Son nom fait référence à un lieu appelé La Gabelle, aujourd'hui un arrêt ferroviaire, situé à proximité. L'abbé Napoléon Caron explique son origine :

    « Mais d'où vient ce nom de Gabelle qui est déjà revenu plusieurs fois sous notre plume ? Le mot Gabelle a trois significations : la première est un impôt sur le sel. La deuxième est un grenier où se vendait le sel. Enfin la troisième est tout impôt sur les denrées et les produits de l'industrie. Les deux premières significations ne servent guère qu'à nous dérouter, mais la troisième peut, je crois, nous mettre sur la piste. La Gabelle était autrefois un lieu de traite bien fréquenté : les Indiens descendaient du Nord avec leurs pelleteries, les Français montaient jusqu'au premier des grands rapides avec leurs marchandises, et les échanges se faisaient. Il y avait là un grand commerce, le Gouvernement devait donc y percevoir des impôts, de là le nom de Gabelle... ».


Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012