Retour aux résultats Version imprimable

Rivière Rupert

Origine et signification La rivière Rupert compte parmi les plus grands cours d'eau du Québec avec ses 483 km qui séparent sa source principale, dans les lacs Mistassini, Albanel et leurs tributaires, de son embouchure à l'ouest dans la baie de Rupert. À la sortie du lac Mistassini, la rivière forme un bon nombre de grands lacs aux îles nombreuses, tel un véritable labyrinthe. Sise au sud-est de la baie James, la baie de Rupert, large de 16 km à son entrée et longue de 32 km dans les terres, constitue la plus grande échancrure de la côte dans laquelle se déversent, en plus de la Rupert, les rivières Nottaway, Broadback et Pontax. Cette désignation honore la mémoire de Robert de Bavière (1619-1682), dit le prince Rupert, général et amiral, troisième enfant d'Élisabeth Stuart, sœur de Charles Ier d'Angleterre, et de Frédéric V, Électeur palatin. Lorsque le 2 mai 1670 son cousin, le roi Charles II d'Angleterre, octroie aux associés de la Compagnie de la Baie d'Hudson une charte royale, Rupert en devient le premier gouverneur, assisté de sept directeurs. Cette charte leur confère plein pouvoir sur un territoire s'étendant de la baie James, à l'est, jusqu'aux Rocheuses, à l'ouest. Les terres tributaires de la baie d'Hudson prennent alors le nom de Rupert. Ils y établissent des forts et des comptoirs commerciaux, notamment celui de Rupert House, à l'embouchure de la rivière Rupert où se trouve aujourd'hui le village cri de Waskaganish. La carte du père Pierre-Michel Laure de 1732-1733 indique « R. Rupert » tandis que le cartographe Nicolas Bellin inscrit « R. Rupert » ou « R. Nemiscau » dans un document de 1744. « R. Rupert » paraît sur la Carte du Canada ou de la Nouvelle France et des Decouvertes qui y ont été faites, par Guillaume Delisle, Paris, 1703. « Ruperts R. » paraît sur la carte A New and Exact Map of the Dominions of the King of great Britain on ye continent of North America, [Londres], 1715, révisée en 1732 ou après. « Kikekoupiton R. » paraît sur la carte intitulée The British possessions in North America, par Samuel Lewis, [Philadelphie] 1794. Voir : Nemiscau, Rivière.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1991-02-01

Spécifique Rupert

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rivière

Type d'entité Rivière

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Eeyou Istchee Baie-James (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 99060

Latitude nord     Longitude ouest 51° 29' 36" 78° 45' 01"

Coordonnées décimales -78.75027      51.49333

Carte topographique 1/50 000 32M/07

Carte topographique 1/20 000 32M/07-0201

Ancien nom

  • Rivière de Rupert

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012