Retour aux résultats Version imprimable

Lac Grasset

Origine et signification Ce lac, long de 15 km, large de 9 km et d'une superficie de 89 km², couvre pratiquement tout le canton de Grasset et une partie de celui de Subercase, à 20 km au nord-ouest du lac Matagami et à 35 km au nord-est de la rivière Harricana. Alimenté par plusieurs cours d'eau, dont la Subercase au sud-ouest, le lac Grasset représente la source la plus importante de la Kitchigama, affluent de la rivière Nottaway. Les Algonquins l'appellent Apicigamijici, ce qui peut se traduire par lac rond où il n'y a pas d'îles. Le lac ne contient effectivement aucune île et sa forme est plutôt arrondie.

André Grasset (Montréal, 1758 – Paris, 1792) a six ans lorsqu'il accompagne son père à Calais, en France, en 1764. Après des études classiques au collège Sainte-Barbe, un établissement parisien fondé en 1460, André Grasset s'oriente vers le sacerdoce. Sulpicien, il est ordonné prêtre à Sens, en 1783. À cette époque, le pays vit une crise économique et sociale qui laisse la monarchie dans la plus grande indifférence. Lentement, mais sûrement, le peuple de France est en marche vers une période cruciale de son histoire. La Révolution française éclate quelques années plus tard, en 1789. Pris dans ce tourbillon de changement, les membres du clergé doivent souscrire à la Constitution civile par laquelle les évêques et par extension les prêtres ne reçoivent plus l'investiture du pape, mais deviennent des fonctionnaires de l'État. Au cours d'un procès, devant ce qui lui apparaît comme une renonciation à ses croyances les plus fondamentales, André Grasset refuse de prêter ce serment. Il sera assassiné, de même que tous les prêtres et les évêques prisonniers dans l'ancien monastère des Carmes à Paris, en 1792. La Révolution française, dont l'une des périodes les plus sombres débutait sous le règne de la terreur, donna naissance ainsi à son premier martyr québécois. Plus d'un siècle après sa mort, André Grasset fut béatifié. Il est devenu le premier Canadien de naissance à être élevé sur les autels, le 17 octobre 1926.

Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Grasset

Générique (avec ou sans particules de liaison) Lac

Type d'entité Lac

Région administrative Nord-du-Québec

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Eeyou Istchee Baie-James (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 99060

Latitude nord     Longitude ouest 49° 56' 33" 78° 09' 43"

Coordonnées décimales -78.16194      49.9425

Carte topographique 1/50 000 32E/16

Carte topographique 1/20 000 32E/16-0202

Ancien nom

  • Apicigamijici  (Lac)

    Ce nom de lieu d'origine amérindienne de la nation algonquine signifie « lac rond où il n'y a pas d'île ».

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012