Retour aux résultats Version imprimable

Barrage Gouin

Origine et signification Le barrage Gouin, achevé en 1918, peut retenir 8,6 milliards de mètres cubes d'eau dans le réservoir du même nom. Ce barrage est équipé d'une mini-centrale hydroélectrique pourvue de deux groupes de turbine-alternateur de 300 kW chacun, afin de satisfaire les besoins du barrage lui-même, des résidences du personnel d'Hydro-Québec affecté à son entretien et d'une pourvoirie. La structure est d'une hauteur de 26 m et d'une longueur de 502 m, en béton-gravité; elle est la source de la rivière Saint-Maurice. Ce toponyme évoque le souvenir de Lomer Gouin (1861-1929), avocat et homme politique, né à Grondines. Député de la circonscription électorale qui englobe son fief natal à compter de 1897, il a occupé les fonctions de ministre de la Colonisation et des Travaux publics et de chef du Parti libéral du Québec. Parmi les nombreuses autres charges, il occupa, celles de premier ministre du Québec (1905-1920), procureur général (1905-1920), ministre de la Justice dans le cabinet King à la Chambre des communes (1921-1924) et lieutenant-gouverneur du Québec (1929). Il a été également bâtonnier général du Barreau de la province de Québec, directeur d'une foule d'institutions financières et d'organismes publics.

Date d'officialisation 1968-12-05

Spécifique Gouin

Générique (avec ou sans particules de liaison) Barrage

Type d'entité Barrage

Région administrative Mauricie

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité La Tuque (Ville)

Code géographique de la municipalité 90012

Latitude nord     Longitude ouest 48° 21' 12" 74° 05' 55"

Coordonnées décimales -74.09861      48.35333

Carte topographique 1/50 000 32B/08

Carte topographique 1/20 000 32B/08-0102

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : novembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012