Retour aux résultats Version imprimable







Rue Caroline-Béique


Origine et signification Fille du politicien Louis-Antoine Dessaules et épouse du sénateur Frédéric-Liguori Béique, Caroline Béique (1852-1946), bien que mère de dix enfants, se dévoue, à l'instar de plusieurs femmes de son milieu et de son époque, auprès d'œuvres sociales. Elle participe à la fondation de la Fédération nationale des écoles ménagères, dont elle est le première présidente, et participe à l'instauration de la cour juvénile. Conférencière et auteure, elle reçoit, le 30 juillet 1912, le titre de Lady Of Jerusalem. Date de désignation : 28 juillet 1988.

Source :
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995.

Date d'officialisation 1990-01-25

Spécifique Caroline-Béique

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Caroline-Béique

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Caroline-Béique

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : octobre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012