Retour aux résultats Version imprimable

N’est plus le nom officiel de ce lieu. Celui-ci s’appelle maintenant Place des Cerisiers  - Nom officiel

Origine et signification Arbre de taille moyenne, aux feuilles ovales dentées et aux fleurs blanches plus ou moins rosées, le pommier appartient à la famille des rosacées. Originaire d'Europe et des régions occidentales de l'Asie, on le connaissait et le cultivait depuis la plus haute antiquité. Les Égyptiens savaient en tirer profit dès 1500 avant Jésus-Christ. Le premier pommier à atteindre l'Amérique aurait été transporté à bord du « Mayflower » par les puritains anglais qui fondèrent la ville de Plymouth en 1620. En Nouvelle-France, des traces de sa présence et de son exploitation remontent au moins à 1635. Il existe actuellement entre 7000 et 10000 variétés de pommiers cultivés à travers le monde. Au Québec, la pommiculture s'est développée un peu partout, principalement dans la grande région de Montréal, le long du Richelieu et sur l'île d'Orléans. Dans la vallée du Richelieu, la ville de Mont-Saint-Hilaire, au pied d'une des collines Montérégiennes portant le même nom, demeure le centre québécois de production de la pomme depuis plus de deux siècles. Au sud-est, la municipalité de Rougemont voit plus de 30% de son territoire occupé par les vergers. Un Festival de la pomme souligne, depuis bon nombre d'années, l'importance de ce fruit pour la région rougemontoise. Parmi les variétés de pommes que l'on retrouve au Québec, notons la Mackintosh, la Lobo, la Cortland et la Melba. L'exploitation de la pomme dite « Délicieuse » date au moins du XVIIIe siècle.

Date de désofficialisation 2001-08-22

Spécifique Pommiers

Générique (avec ou sans particules de liaison) Place des

Type d'entité Place (voie)

Région administrative Laurentides

Municipalité régionale de comté (MRC) La Rivière-du-Nord

Municipalité Saint-Colomban (Ville)

Code géographique de la municipalité 75005

Ancien nom

  • Place des Pommiers

    Arbre de taille moyenne, aux feuilles ovales dentées et aux fleurs blanches plus ou moins rosées, le pommier appartient à la famille des rosacées. Originaire d'Europe et des régions occidentales de l'Asie, on le connaissait et le cultivait depuis la plus haute antiquité. Les Égyptiens savaient en tirer profit dès 1500 avant Jésus-Christ. Le premier pommier à atteindre l'Amérique aurait été transporté à bord du « Mayflower » par les puritains anglais qui fondèrent la ville de Plymouth en 1620. En Nouvelle-France, des traces de sa présence et de son exploitation remontent au moins à 1635. Il existe actuellement entre 7000 et 10000 variétés de pommiers cultivés à travers le monde. Au Québec, la pommiculture s'est développée un peu partout, principalement dans la grande région de Montréal, le long du Richelieu et sur l'île d'Orléans. Dans la vallée du Richelieu, la ville de Mont-Saint-Hilaire, au pied d'une des collines Montérégiennes portant le même nom, demeure le centre québécois de production de la pomme depuis plus de deux siècles. Au sud-est, la municipalité de Rougemont voit plus de 30% de son territoire occupé par les vergers. Un Festival de la pomme souligne, depuis bon nombre d'années, l'importance de ce fruit pour la région rougemontoise. Parmi les variétés de pommes que l'on retrouve au Québec, notons la Mackintosh, la Lobo, la Cortland et la Melba. L'exploitation de la pomme dite « Délicieuse » date au moins du XVIIIe siècle.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : 27 juin 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012