Retour aux résultats Version imprimable







Autoroute Jean-Lesage


Origine et signification Cette autoroute, dont le parcours est parallèle au fleuve Saint-Laurent, se trouve sur la rive sud de celui-ci. Elle porte le numéro 20. Elle va de la Montérégie au Bas-Saint-Laurent en traversant un total de 67 municipalités. L’autoroute est aménagée en deux tronçons distincts. Le premier, d’un peu plus de 450 km, relie Longueuil à Notre-Dame-des-Neiges, tandis que le second, d’environ 45 km, fait la jonction entre Rimouski et Mont-Joli. Le 24 février 1988, le gouvernement du Québec lui a attribué, par décret, le nom Autoroute Jean-Lesage.

Jean Lesage (Montréal, 1912 – Québec, 1980) fut le dix-neuvième premier ministre du Québec, de 1960 à 1966. Auparavant, il avait été ministre du Nord canadien et des Ressources naturelles, de 1953 à 1957, dans le cabinet de Louis Saint-Laurent à Ottawa. La modernisation de la société québécoise, commencée dès le début de son mandat, fait en sorte qu'il est considéré comme le père de la Révolution tranquille. Sous son administration, le ministère de l'Éducation et celui des Affaires culturelles sont créés, ainsi que la Société générale de financement et la Caisse de dépôt et placement. Ces grandes transformations marquant cette période s'achèveront avec la nationalisation de l'électricité.

Date d'officialisation 1988-03-09

Spécifique Jean-Lesage

Générique (avec ou sans particules de liaison) Autoroute

Type d'entité Autoroute

Région administrative Montérégie

Municipalité régionale de comté (MRC) La Vallée-du-Richelieu

Municipalité Belœil (Ville)

Code géographique de la municipalité 57040

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Autoroute Jean-Lesage

Ancien nom

  • Autoroute Transcanadienne

Nouvelle recherche