Retour aux résultats Version imprimable







Avenue Joseph-Guibord


Origine et signification Le typographe Joseph Guibord (1809-1869) passa à l'histoire au moment de son décès lorsqu'on refusa d'organiser des obsèques catholiques. Pendant cinq ans, sa sépulture fut refusée puisque Joseph Guibord fut excommunié comme tous les membres de l'Institut canadien pour avoir diffusé des ouvrages à l'index. L'affaire Guibord, comme on l'avait alors surnommée, souleva et divisa la population montréalaise. Elle fut cependant conclue en 1874, lorsque le Conseil privé de Londres ordonna l'inhumation de Guibord dans le cimetière catholique de la Côte-des-Neiges; monseigneur Ignace Bourget confirma son autorité en révoquant cet espace de sépulture comme terre catholique. Il est intéressant de signaler que cette avenue est la deuxième voie de communication dénommée en souvenir de Joseph Guibord, la première étant connue, à la suite d'erreurs de transcription, sous le nom de la rue Gilford. Date de désignation : 29 octobre 1987.

Source :
Les rues de Montréal : répertoire historique, 1995.

Date d'officialisation 1987-12-17

Spécifique Joseph-Guibord

Générique (avec ou sans particules de liaison) Avenue

Type d'entité Avenue

Région administrative Montréal

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Montréal (Ville) (Montréal)

Code géographique de la municipalité 66023

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, avenue Joseph-Guibord

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Avenue Joseph-Guibord

Le nom en rouge correspond à la municipalité qui existait avant les fusions municipales. Dans une adresse, il faut continuer d'utiliser le nom de cette ancienne municipalité.

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : décembre 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012