Retour aux résultats Version imprimable







Rue du Vieux-Poste


Origine et signification Le nom de cette voie de communication réfère au poste de traite de fourrures des Innus, lequel devint la propriété de François Bissot, beau-père de Louis Jolliet en 1661; ce dernier en prit possession en 1679 et le fortifia en l'entourant d'une palissade d'où l'appellation Vieux Poste ou Vieux Fort. Malheureusement, il fut détruit par les Anglais en 1692, mais il fut reconstruit en 1695. En 1733, une ordonnance de Hocquart plaçait le poste de Sept-Îles dans le Domaine Royal. En 1746, il est de nouveau complètement détruit par les marins anglais. En 1761, sur les ordres du Général Murray, il est reconstruit par Thomas Ainslie et il passe ensuite à la Compagnie de la Baie d'Hudson de 1821 à 1842, qui le ferme définitivement en 1859. Abandonné, il tombe en ruines. Comme réalisation du Gouvernement fédéral, à l'occasion du Centenaire de la Confédération en 1967, il fut reconstruit fidèlement d'après les fouilles effectuées en 1964 par l'archéologue René Lévesque.

Source :
Répertoire historique et géographique des noms de rues de Sept-Îles, 1974.

Date d'officialisation 1993-12-17

Spécifique Vieux-Poste

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue du

Type d'entité Rue

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Sept-Rivières

Municipalité Sept-Îles (Ville)

Code géographique de la municipalité 97007

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue du Vieux-Poste

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue du Vieux-Poste

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : mai 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012