Retour aux résultats Version imprimable







Rue Monseigneur-Blanche


Origine et signification Rappelle monseigneur Gustave Blanche (1849-1916), natif de Josselin en Bretagne. Il fut nommé préfet apostolique le 28 octobre 1905 dans la cathédrale de Chicoutimi. Il fut alors le premier évêque résident de Sept-Îles, en 1906, et créa une dizaine de postes missionnaires sur la Côte-Nord. Il contribua à l'œuvre de l'éducation et installa des religieuses enseignantes dans les postes importants. Il agrandit l'église et bâtit son évêché, lesquels furent détruits par un incendie, le 21 décembre 1916. Il retourna à Paris où il décèda le 28 juillet 1916.

Source :
Répertoire historique et géographique des noms de rues de Sept-Îles, 1974.

Date d'officialisation 1993-12-17

Spécifique Monseigneur-Blanche

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Côte-Nord

Municipalité régionale de comté (MRC) Sept-Rivières

Municipalité Sept-Îles (Ville)

Code géographique de la municipalité 97007

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Monseigneur-Blanche

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Monseigneur-Blanche

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : 27 juin 2019

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012