Retour aux résultats Version imprimable







Rue de l'Acadie


Origine et signification Cette rue est tracée dans l'Atlas Hopkins 1879, p. 37 [AVQ-B-344-14-1879], sous le nom de Rue Montmorency. Elle devient la 7e Rue de Stadacona dans l'Annuaire Marcotte 1899-1900 et prend le nom de Rue de l'Acadie par le règlement 33 du 20 avril 1917. Ce nom lui a été donné en souvenir des rapports constants qui ont existé, sous le Régime français, entre l'ancienne colonie de l'Acadie et la ville de Québec. Notons que des centaines de familles québécoises sont d'origine acadienne. Quant au nom Acadie lui-même et au territoire qu'il désigne, en voici l'histoire succincte. En 1524, le Florentin Giovanni da Verrazzano (1485?-1528) explore la côte est de l'Amérique du Nord. Il baptise du nom d'Arcadie la région du Maryland et de la Virginie, « vu la beauté de leurs arbres ». Ce nom apparaît pour la première fois en 1548 sur une carte de Gastaldo. Selon Marcel Trudel, historien et professeur, Arcadie est un « toponyme qu'on transportera vers le nord pour le transformer, sous l'influence de consonances micmaques, en Acadie ». Le nom fait allusion à une région de l'ancienne Grèce, riche sur les plans mythologique et littéraire, souvent présentée comme la contrée par excellence de la sérénité et du bonheur. Plus tard, durant l'année 1604, Samuel de Champlain visite l'Acadie au nom de la France et fixe l'orthographe actuelle en laissant tomber le R. On appelle à ce moment-là Acadie ce qui est aujourd'hui la péninsule de la Nouvelle-Écosse. L'année suivante, les Français fondent Port-Royal et commencent la colonisation de l'Acadie, qui s'échelonne sur une grande partie du XVIIsiècle. En 1713, en vertu du traité d'Utrecht, l'Acadie est cédée à l'Angleterre. Puis survient le Grand Dérangement. Durant la Déportation, dont la première vague se déroule entre 1755 et 1757, près d'une dizaine de milliers d'Acadiens sont déportés dans les colonies britanniques de la côte américaine, parce qu'ils refusent de prêter serment d'allégeance à la Couronne britannique. Finalement, en 1763, le traité de Paris octroie définitivement l'Acadie aux Britanniques. De nos jours, l'Acadie correspond essentiellement aux régions du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard qu'habitent les descendants des habitants de l'ancienne Acadie française.

Source :
Guide odonymique de la ville de Québec, 1608-1988, Éd. 1989.
Dictionnaire Biographique du Canada.
Le Petit Robert 2.
Dictionnaire Larousse canadien des noms propres.
Dictionnaire de l'Amérique française.

Date d'officialisation 1987-06-25

Spécifique Acadie

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue de l'

Type d'entité Rue

Région administrative Capitale-Nationale

Municipalité régionale de comté (MRC) Hors MRC

Municipalité Québec (Ville)

Code géographique de la municipalité 23027

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue de l'Acadie

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue de l'Acadie

Nouvelle recherche