Retour aux résultats Version imprimable







Rue Albert-Ferland


Origine et signification Le nom de cette voie de communication a été adopté en mars 1959 par la municipalité. Il évoque le souvenir d'Albert Ferland (Montréal, 1872 - Montréal, 1943). À l'âge de 16 ans, il publie ses premiers poèmes, qui sont immédiatement accueillis favorablement par la critique locale et française; ces derniers lui valent d'être admis à l'Académie littéraire et biographique de France. En 1895, il participe à la fondation de l'École littéraire de Montréal, puis en est le secrétaire de 1900 à 1903 et le président en 1904. Il illustre ses ouvrages poétiques de dessins à la plume. Parmi ses publications les plus connues, il convient de mentionner Mélodies poétiques (1893), L'Âme des bois (1909) et, enfin, Le Canada chanté et Opuscules (1912). Il laisse en chantier le Pays de Canard Blanc.

Source :
Paquin, Jean-Guy. Le pays de Canard Blanc. Montpellier, Écrits des Hautes-Terres, 2004. 153 pages.

Date d'officialisation 1981-12-03

Spécifique Albert-Ferland

Générique (avec ou sans particules de liaison) Rue

Type d'entité Rue

Région administrative Outaouais

Municipalité régionale de comté (MRC) Papineau

Municipalité Chénéville (Municipalité)

Code géographique de la municipalité 80103

Dans une adresse, on écrirait, par exemple : 10, rue Albert-Ferland

Sur un panneau de signalisation routière, on écrirait, par exemple : Rue Albert-Ferland

Nouvelle recherche

Date de la dernière mise à jour : août 2018

Québec

© Gouvernement du Québec, 2012